pourquoi je compte mes calories depuis 2 mois


/// Avertissement : je ne prône pas la minceur, je ne prône pas le culte d'une beauté hors d'atteinte, il n'y a pas de poids parfait, ni de corps parfait. Dans mon article, je vais vous parler de mon complexe : mon ventre. C'est un complexe que je traîne depuis toujours et même si, en me voyant en photo, vous allez dire "pfff n'importe quoi, de quoi elle se plaint", les complexes sont quelque chose de personnel. Gros, mince, envie de maigrir, envie de grossir, ce n'est pas le point de cet article. Ici, je vous parle d'une expérience, de mon rapport à l'alimentation et comment celui-ci joue sur mon complexe (pour la faire de manière trivial : gros ventre, trop manger, pas bien, c'est ce que j'essaye de déconstruire) ///

J'ai compté mes calories pendant 2 mois (mai et juin). Et je me rends compte que c'est un vrai sujet : compter ses calories. Certains sont pour, d'autres contre. Pourquoi le faire ? Du coup, je me suis dit que j'allais partager mon expérience et surtout expliquer le pourquoi de ma démarche. 
Je ne souffre pas de troubles du comportement alimentaire (TCA), je n'ai jamais eu de problèmes réels avec l'alimentation et je sais que compter ses calories peut être à proscrire si on a un rapport avec la nourriture un peu compliqué. Je ne vais pas faire ici l'apogée de cette pratique. Je ne recommande à personne de le faire MAIS si vous cherchez un retour d'expérience, vous êtes au bon endroit.

Pourquoi est-ce que j'ai commencé à compter mes calories ?

Depuis des mois (des années?), j'ai eu envie de savoir combien je mangeais, en calories. Je mange bien, très varié, très sain, presque jamais de produits transformés, peu de calories vides (comprendre les aliments qui n'ont aucun apport nutritionnel) (coucou le vin et les cookies). Comme vous le savez, je mange sans gluten et sans produits laitiers, ni porc, ni boeuf. MAIS je n'ai jamais perdu de poids, même avec l'alimentation qui me semble être la plus "propre" possible (attention mon alimentation saine n'a jamais eu pour but de me faire maigrir, mais de me soigner, dans un premier temps, maintenant c'est un mode de vie et j'adore). Alors qu'avant, laisse tomber, mes dîners à base de pâtes au ketchup et de Kinder Bueno (j'étais jeune). J'ai toujours finalement fait le même poids, plus ou moins 2 kilos. 

Depuis quelques temps, je me posais donc la question de savoir pourquoi, avec une super alimentation, je n'avais pas un ventre plat (mon gros problème) et zéro graisse. Notez l'absurdité de cette phrase, c'est fou de penser ainsi !

J'en avais aussi marre d'une chose : culpabiliser au moindre écart. Autant je n'ai jamais développé de troubles, mais manger a presque toujours rimé avec culpabilité. Manger, mal, ne pas manger, bien. Se resservir, mal, se retenir, bien. Laitue, bien, chocolat, mal. Etc etc etc... Encore une fois, ceci est fou ! 

Il y a quelques semaines, j'en ai parlé à ma copine Audrey. Et elle m'a demandé, comme elle se forme sur ces sujets, de lui envoyer tout ce que je mangeais sur 3 jours. J'ai pris des photos de mes assiettes, matin, midi et soir. Mon gros questionnement était : "qu'est ce qui cloche dans mon alimentation ?" (pour que j'ai un si gros ventre) (oui je suis transparente avec vous, c'est ça le sujet)
Première chose qu'elle m'a dite : "tu ne manges pas tant que ça".
Whaaaaat ? Moi qui pensait être un ogre qui mange trop, on me dit que je ne mange pas tant que ça. 
Puis elle m'explique que dans mon alimentation, il y a pas mal d'aliments qui peuvent potentiellement gonfler le ventre. Je teste donc deux semaines où je réduis certains aliments (en gros, alimentation pauvre en fodmaps). Juste un test. Je constate à la fin que oui, il y a du mieux niveau ressenti, mais mon tour de ventre reste à 81/82 cm (mon goal est 78/79 cm). 

Puis je découvre un post Instagram (de @elodiiie_fit). Elle parle de métabolisme de base, de calories à compter sur une semaine et non pas par jour, un équilibre à trouver... Je sollicite une nouvelle fois Audrey pour lui en parler et elle me calcule mon métabolisme de base. Et là, j'ai envie de me lancer. Elle me recommande l'application Lifesum. Zouh, je télécharge l'app, hésite à carrément prendre la version payante puis me ravise. Je veux juste voir sur une semaine, comme ça... 

Qu'est-ce que je découvre et qui va clairement changer mon rapport à l'alimentation ? 

Plus jamais je vais me servir en huile d'olive directement depuis la bouteille ! Haha

Je rigole, mais j'ai découvert que finalement, chaque jour, je me faisais des vraies bombes de calories. Hop, le "filet" (comprendre tsunami) d'huile d'olive, la cuillère (comprendre l'iceberg) de beurre de cacahuète, les pates sans gluten qui sont finalement super caloriques... Je découvre d'abord ça ! Qu'au quotidien, healthy ne veut pas dire light. Et même si j'ai vu passer plein de posts Instagram qui le disent. Le voir, le calculer me fait prendre conscience de tout ça ! 

Ensuite, j'ai réalisé, qu'en effet, je ne mangeais pas tant que ça. Que parfois, sans me priver, j'étais à des journées à 1500 kcal (le minimum syndical pour fonctionner sans bouger de son canapé). Et que parfois, quand je pétais un cable, j'étais "que" à 2300 kcal (vin, chips, tout ce que tu veux). 

J'ai donc décidé de revoir cette alimentation qui me faisait culpabiliser et grâce au comptage des calories, j'ai pu réaliser que NON, je n'étais pas un ogre, et que NON, il ne fallait pas 3 cuillères à soupe d'huile d'olive pour aimer un repas, que NON une tartine de beurre de cacahuète en dessert ce n'est pas un scandal si on n'en met pas 30 grammes, etc etc etc... 

C'était aussi plaisant de composer mon assiette avant de manger. De noter mes calories en faisant mon repas et de voir qu'à la fin de ma composition, ce n'était pas "trop". Que c'était pour moi, à moi... (vous les sentez les traumatismes liés à la bouffe coincés au fond d'un neurone ou quoi ?)

J'ai aussi appris à regarder de plus près mon apport en protéines, glucides et lipides. Comprendre tofu, riz et huile d'olive. J'ai découvert que j'étais pas trop mal, sauf sur les protéines et donc j'ai axé mon alimentation dessus. Attention, on en fait  beaucoup sur les protéines mais TOUT est important, c'est juste que parfois les protéines, ça pêche. Voir la vidéo de Lucile Woodward sur le sujet

Et mon ventre dans tout ça ? 

J'ai réalisé que les légumineuses sont vraiment un problème (même si vous voyez des lentilles dans mon assiette plus haut, j'ai décidé de réduire ma consommation, notamment les pois chiches et les haricots même si j'adore ça). 
J'ai découvert qu'avaler un paquet de chips avec du vin un soir, ne voulais pas dire +2 cm de tour de ventre.
J'ai découvert que trouver son équilibre en matière d'alimentation prend du temps et on apprend tous les jours.
Et je crois qu'en enlevant le poids de la culpabilité, j'ai dégagé un centimètre.
Et que le cycle joue beaucoup aussi. 
L'autre jour, j'ai mesuré Monsieur le Bidou, il fait 79 cm le cochon ! Et sans sport en ce moment, suite à un torticolis. Oh, vous m'avez demandé un article sur le sujet, ça vous branche ?

Alors voilà ! J'aimerai vous dire "POUR CONCLURE, oui c'est bien ou non c'est pas bien". J'aimerai vous dire que ça fait maigrir en 10 minutes et que c'est facile. Mais non. Je vais rester dans ce flou artistique ! Expérimentez le si vous avez besoin, comme moi, de vous enlever ce masque d'ogresse.

Et confidence là-dessus : dans ma tendre enfance et il y a encore pas longtemps, on m'a beaucoup fait la réflexion d'être un "goéland" ou d'avoir "bon appétit", d'être "gourmade". Et ça, le bidou, ça lui fait prendre des centimètres direct. Hein bidou ? "Oui", qu'il dit ! 

Allez, à vous les studios ! Votre rapport à l'alimentation, comptage des calories, taille du bidou, je veux tout savoir ! 

Et n'oubliez pas, les habitudes alimentaires, c'est comme le style vestimentaire et les complexes, c'est personnel et ça ne se critique pas.  

xx

Commentaires

  1. Coucou! Oui, on a tous nos complexes (moi, cela a toujours été mes "grosses" cuisses). De mon côté, j'ai un ventre extensible: il peut être plat mais c'est surtout certains aliments qui vont le faire gonfler (ce qui me donne parfois le physique d'une femme enceinte de trois mois!). Il y a peut-être certains aliments que tu ne supportes pas et qui te font gonfler? Moi, je sais que je dois limiter crudités (maïs, concombres), pois chiche, haricots rouges sinon j'ai l'air enceinte. Je suis d'accord avec toi, les légumineuses jouent un rôle important là-dedans et c'est un peu compliqué quand on est végétarien (pour ma part). Courage dans ta quête du mini-bidou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Oui il est certain que des aliments font gonfler le ventre mais je sais aussi qu'il y a une part de "gras" là dedans haha

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)

Articles les plus consultés