Follow me @manonlecor

rougir et transpirer


Vous pensez qu'on va parler de sport ? Rougir et transpirer, ça marche quand on fait un footing, quand on enchaîne 20 squats, quand on fait un tennis ou une série d'abdos. Que neni. Je vais vous parler d'un fait que j'ai ENFIN reconnu chez moi... Ça m'arrive depuis quasiment toujours, plus ou moins intensément, plus ou moins fréquemment selon les périodes. Mais de quoi parle-t-elle ?

Je suis plutôt une introvertie. J'en avais déjà parlé dans un article mais il a fallu du temps pour que je le découvre. Pour ceux qui me connaissent, je rigole beaucoup, j'aime faire des blagues, taquiner les gens... De l'extérieur, je peux sembler extravertie. Bien que les gens qui ne me connaissent pas ou qui viennent juste de me rencontrer peuvent me trouver froide comme un glaçon. Ça dépend. Tout ça pour dire que le début de ma vie a été dirigé par une timidité, quasi maladive. Avec le temps, j'ai travaillé dessus. Avant, mon stress pouvait être au maximum rien que pour aller acheter du pain à la boulangerie. Maintenant, il me faut une audience de 20/30 personnes pour commencer à vraiment baliser. Ou alors un entretien professionnel très important pour moi. Mon stress dépend de 3 choses : le nombre de personnes présentes ou l'importance de l'évènement ou les interactions sociales à but intime (se faire des amis). MAIS cette timidité que j'ai apprise à maîtriser (un peu) m'a laissé un reste. Un symptôme persistant si vous voulez. 

"Ma petite Manon, toute ta vie, tu vas rougir et transpirer."

Si je rencontre quelqu'un, que ça se passe bien, qu'il n'y a aucun enjeu particulier, que la vie est chouette (exemple, je parle avec un vendeur dans un magasin sur quelque chose qui m'intéresse), je peux à tout moment déclencher un épisode merdique : je rougis et je transpire. Je rougis, ça se voit. La transpiration (lucky me), non. C'est juste qu'après j'suis bonne pour mettre mon tee-shirt dans le bac à linge sale. Miam !

Ça m'arrive aussi quand je rencontre une nouvelle personne, en mode nouvel ami ou alors si on vient m'aborder dans une rencontre quelconque ou alors dans le cadre de mon blog ou de mon roman. Récemment, une jeune femme m'a interpellé à Brest en mode "vous êtes Manon Lecor ? Vous avez écrit un livre ?"... MAMAMMIA ! Je me suis liquéfiée sur place, et paradoxalement j'étais ravie, flattée et contente de parler avec une personne qui connaissait mon livre.

Pendant longtemps j'ai nié ça. Je ne le reconnaissais même pas. Je me disais "oh il fait chaud", je faisais l'autruche puissance 20 000. Mais il y a quelques semaines, quelques mois, ayant rencontré pas mal de gens à Edinburgh, ayant du sortir BEAUCOUP de ma zone de confort, j'ai du accepter que OUI, j'ai une réaction physiologique au contact humain.

Attention, ne vous méprenez pas. J'aime les gens, j'aime faire des rencontres. C'est juste que je peux avoir une réaction de stress parce que... Parce que... J'ai peur de mal faire, de ne pas être aimée sans doute... Enfin, on ne va pas rentrer dans une forme de psychanalyse.

Comment y faire face ? Comment arrêter ça ? En l'acceptant, en le reconnaissant. OUI, ça m'arrive, oui je suis humaine et toute ma vulnérabilité peut s'afficher parce que je suis un être de sentiments. En quoi est-ce mal ? J'aimerai ne jamais rougir, ce serait génial. Mais c'est comme ça aujourd'hui.

Pourquoi j'en fais un article ? Bonne question ! Mais en même temps, j'ai envie de parler de chose plus "réelle" et quoi de plus organique que les réactions biologiques de notre corps face au monde. Pourquoi ne pas dire les difficultés des uns qui sont pour d'autres de ridicules anecdotes ? J'aime de plus en plus me rendre compte à quel point nous sommes tous différents. Chaque petite chose nous caractérise individuellement et il faut les chérir.

Alors vive la transpiration, vive les joues en feu ! Et si vous m'avez rencontré ou si vous me rencontrez demain, ne doutez jamais de l'impact que peut avoir notre entrevue.

xx

Commentaires

  1. Anonyme8/17/2019

    Haha je me reconnais à 100% dans ce que tu dis ! Et je n'en peux plus d'entendre ces gens me dire "Mais,pourquoi tu rougis?" ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton commentaire ! Pareil cette remarque me tue xD

      Supprimer
  2. Il est toujours bon de rappeler que derrière nos écrans, nous sommes humaines ! Je me reconnais aussi beaucoup dans ce que tu dis de ta personnalité. Il est arrivé plein de fois qu'on me trouve glaciale alors que j'étais juste rongée par la timidité ! Héhé ! Mais tu as raison, ça se travaille et heureusement, on progresse avec le temps ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme9/03/2019

    Hello Manon,
    Je me reconnais dans ce que tu décris. J'ai beaucoup évolué mais il y a quelques années c'était très compliqué. En tout cas ca fait du bien de lire un article à ce sujet, et encore plus quand c'est fait avec humour et bienveillance comme tu sais le faire :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)

Articles les plus consultés