5 choses que je n'aime pas sur les réseaux sociaux

by - 10/17/2018

Ne vous inquiétez pas, l'article 5 choses que j'aime sur les réseaux sociaux va suivre dès vendredi. Mais je voulais commencer par le négatif. Après la pluie vient le beau temps. Je suis sur les réseaux sociaux depuis presque 15 ans. D'abord avec Myspace, Skyblog, Facebook, Twitter et Instagram sans oublier la création de mon tout premier blog il y a 7 ans.


Aujourd'hui, je suis présente sur plusieurs plateformes (Facebook, Instagram, Pinterest, ce blog et Youtube) et j'avoue y être car j'aime ça mais aussi parce que je dois y être. Pour mon blog, pour le boulot, pour mon livre... Si je n'y suis pas, ma vie en ligne s'éteindrait et toute ma vie professionnelle avec. Flippant, non ? 

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, je découvre à quel point les réseaux sociaux peuvent être nocifs. Combien de fois des gens ne m'ont pas agressé ? Combien de personnes que je considérai comme des "potes d'internet" ne m'ont pas rejeté ? C'est d'ailleurs pour me préserver que j'ai supprimé mon compte Twitter quelques mois plus tôt. 

Venons-en au fait. 5 choses que je n'aime pas sur les réseaux sociaux.
Je précise que cet article va être influencé par ma position de "blogueuse" ou "créatrice de contenus", comme vous voulez. 

1) La compétition
Je suis choquée de voir à quel point il y a un esprit de compétition sur les réseaux sociaux. Marche ou crève ! La solidarité n'est pas du tout au RDV. Bien sûr, il y a des tonnes de gens qui pourront me prouver le contraire, mais dans mon expérience, je peux vous dire que j'ai eu de nombreuses surprises.

2) La jalousie
La compétition amène la jalousie. Et qu'est-ce que c'est moche la jalousie ! "Mais toi, Manon, tu as 20 000 abonnés, ça ne devrait pas être dur de vendre tes bouquins", "mais avec tes 20 000 abonnés, tu as forcément plein de partenariats"... Je ne sais même pas comment exprimer à quel point cette jalousie est surprenante.  

3) Le "fouille-merde"
Il est vrai que sur les réseaux sociaux, il est facile de trouver les failles des autres. Et je me suis rendue compte que c'était un hobby pour certains. Je qualifie sans aucun problème ces gens de "fouille-merdes". Ceux qui vont te mettre en pleine face que tu as acheté tel fruit en hiver ou alors qui vont te démonter après une story "coup de gueule". Des personnes m'ont déjà envoyé des pavés pour me dire à quel point j'essayais de jouer la fille sympa alors qu'en fait j'étais une vraie garce qui ne tolérait rien. You're welcome ! 

4) Le jugement 
Une fois on m'a dit : "c'est marrant, en vrai, t'es beaucoup plus timide et modeste que sur les réseaux sociaux". Je ne sais pas ce que je renvoie sur les réseaux sociaux mais malheureusement beaucoup jugent à ce qu'ils voient. Ce n'est pas parce qu'on prend un selfie, qu'on a une confiance en nous débordante (c'est souvent l'inverse d'ailleurs). Je pense qu'il ne faut JAMAIS juger quelqu'un sur les réseaux sociaux UNIQUEMENT par son contenu... Ça ne veut rien dire ! Et si une personne vous dérange sur les réseaux sociaux, quittez-la. Mais il n'est pas utile de lui balancer en pleine poire votre interprétation d'un simple feed Instagram... 

5) L'intrusion
J'ai eu du mal à nommer cet aspect. Je me rends compte que de plus en plus les gens ont tendance à en attendre beaucoup de leurs abonnements. Je le ressens sur mon compte sur la photo argentique. J'ai une communauté masculine et j'ai déjà eu des demandes hyper étranges. Que je devrais me prendre en photo nue, un mec m'a déjà demandé une dédicace pour mon roman mais seulement si j'écrivais ce que lui voulait que j'écrive. Sans oublier, cette fois où on m'a demandé comment je faisais mon "ticket de métro" avec mon rasoir de sécurité (où je me suis ramassée plein de messages me disant que j'étais bien une connasse de mal le prendre et de ne pas répondre à cette pauvre personne en détresse d'info). Sans faire ma diva (parce que déjà je ne gagne pas ma vie comme une diva), il faut bien se dire qu'on n'est pas armé face à certaines attitudes. Ça surprend ! C'est finalement un peu "intrusif". Et ça ne doit pas être selon moi la rançon de l'exposition... Quand je vais chercher mon pain le matin, personne ne me demande comment je fais mon ticket de métro (ou alors ça s'appelle du harcèlement de rue). 

Bien sûr, j'aurai pu vous dire aussi que je n'aime pas Facetune, que je trouve terrible de se retoucher et de faire croire que c'est vrai. Je peux aussi dire que je n'aime pas quand on réutilise les photos des autres sans leur accord. Je n'aime pas non plus quand les gros influenceurs permettent qu'on réponde à leur story mais ne réponde jamais derrière... 

Et bien que je vous dise tout ça, aucune des choses ci-dessus citées ne m'a amené à casser quelqu'un ou à envoyer un message méchant. Quand je remarque de la jalousie, de la compétition, du jugement etc... Je suis d'abord tellement blessée que je règle ça dans le monde réel avec moi-même ("passe au dessus, Manon"), mais jamais je n'oserai faire une vilaine remarque à quelqu'un. Quand ça va trop loin (et ça m'est arrivé sur mon compte de photo argentique), je bloque la personne et basta. Ou tout simplement, je me désabonne. 

Alors voilà, je vous donne RDV vendredi pour voir le verre à moitié plein :)

xx

You May Also Like

15 commentaires

  1. 💛
    Juste envie de t'envoyer de l'amour pour ma part.

    RépondreSupprimer
  2. Je n’en poste pas grand chose sur les réseaux mais je suis spectatrice de tout ce que tu viens d’écrire ici. J’imagine ton ressenti !
    Merci pour ton intégrité et ta superbe simplicité qui me touchent depuis un moment. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Juliette pour tes gentils mots...

      Supprimer
  3. Moi, je prends toujours plaisir à lire tes parutions ! Et ça commence à faire un moment maintenant ! Et tout ça sans jugement !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Manon !
    Un nouvel article très intéressant, comme toujours. Très bonne journée à toi, pleine de douceur et d'amour, dans notre belle Bretagne.

    RépondreSupprimer
  5. Moi je ne vois pas les réseaux sociaux comme une compétition. Faut aussi se détourner de ce type de personnes superficielles. Quand on est dans la thématique zéro déchet ou éthique, c'est plus du partage et de la bienveillance. Moi je déplore le manque d'échanges, l’algorithme qui t'empêche de voir tous les post de tes abonnés et les tricheurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est valable dans tous les domaines, après comme je le dis dans l'article, certaines personnes ne vivent pas du tout ça et tant mieux :)

      Supprimer
  6. Nadège10/19/2018

    Les réseaux sociaux c'est une vitrine et je trouve cela courageux de prendre le risque de s'exposer.
    En face à face les gens n'oseraient pas lâcher les commentaires aussi vils qu'ils n'hésitent pas à laisser via l'anonymat offert par les RS.

    RépondreSupprimer
  7. Oh, je vois que je ne suis pas la seule qui a fui Twitter...
    J'avoue que côté Instagram aussi, je vais lever le pied. Je fais plus attention au contenu des comptes que je suis et je vais me désabonner de ceux qui, au final, n'ont vraiment rien de perso et sont juste de la pub déguisée, quand bien même la personne promeut des valeurs qui me sont chères... sauf peut-être si l'esthétique de leurs publications me plait vraiment, mais dans ce cas, je n'interagirai pas plus que ça.
    Un autre point qui m'agace de plus en plus, ce sont les "concours", rapport aux conditions sous-jacentes, du coup je n'y participe jamais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah je comprends ton point de vue mais un concours ça aide aussi les comptes que tu suis à se faire connaître ou tout simplement à gagner leur vie s'ils sont rémunéré pour le faire... Mais je comprends tout à fait que ça t'agace, c'est comme les pubs sur les sites de presse ou dans les magazines...

      Supprimer
    2. Je le comprends bien, mais je n'aime pas l'idée de "taguer" des personnes que je connais alors qu'elles n'ont rien demandé (je pense que je me ferais vite tirer les bretelles...).

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)