jeudi 14 septembre 2017

Lecture #81

eric-orsenna-la-fontaine.jpg
Allez, on parle rentrée littéraire ! Moi qui ne suis pas du tout raccord avec les sorties de bouquins, cette fois-ci je ne pouvais pas passer à côté du dernier Erik Orsenna (bah pourquoi ?) (je ne peux pas le dire). Notre académicien breton s'est attaqué aux fables de La Fontaine, plus particulièrement à son auteur. Pas grand intérêt de mon côté. Maître Corbeau sur un arbre perché raisonne encore depuis mon enfance mais bon. J'aime de manière générale les biographies d'auteur, alors zouh ! 
Première chose, je ne dirai pas que c'est une biographie. Erik Orsenna nous raconte l'histoire de la vie de La Fontaine, comme il nous l'aurait raconté en buvant un thé une après-midi d'hiver. Je dirai même qu'il y a autant d'Erik que de Jean dans ce livre et c'est ce que j'ai aimé ! Non seulement on découvre La Fontaine comme jamais on ne l'aurait imaginé (succès tardif, problème d'argent, rapport à la religion étonnant) mais on découvre quelques anecdotes sur la vie d'un académicien. Point commun entre les deux auteurs. Et quelques belles paroles que j'ai adoré noter. Comme d'habitude, je partage avec vous deux passages qui m'ont beaucoup parlé : 

De certains livres on dirait qu'ils vous ont choisi. Dès la première phrase, le coeur vous bat. Vous entendez une voix vous dire : "Tu veux être mon ami ?" C'est la voix du livre. Vous en pleureriez. Vous avez trouvé quelqu'un, et ce quelqu'un est un livre, quelqu'un pour vous protéger. Comme le ferait un plus âge dans la cour de récréation. Vous protéger, mais pas seulement. De page en page, le livre continue de vous parler : "Tu es mon ami, oui ou non ? Alors aie confiance ! Et honte de rien. Et surtout pas de tes rêves. Je suis venu pour que tu oses. Pour que tu oses les accomplir."
Page 32 (éditions Stock)

Pour créer, il faut ruminer qui n'est pas converser, sauf avec soi-même. Il faut se décomposer, devenir compost.
Page 47 (éditions Stock)

En tout cas, je vous recommande chaudement ce livre ! Et niveau nouveauté, je pense me faire le dernier Nothomb aussi. Avez-vous des recommandations sur la rentrée littéraire ? 

xx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)