influenceuse écolo ?

by - 7/01/2019


Vous l'avez sans doute remarqué, le blog fonctionne au ralenti. Avant de partir à Edinburgh, je me posais déjà des questions sur l'avenir de ce blog ou du moins sur sa ligne éditoriale. Ça va faire plusieurs années maintenant que j'ai entamé le "virage écologique". Prise de conscience, mise en place de certaines actions, changement de mon style de vie... Je blogue depuis 2011, il était normal pour moi d'en parler ici : au point que ce blog devienne un "blog eco-friendly green écolo". Et ça m'allait très bien car ça correspondait à ce que je vivais. Ensuite j'ai décidé de me mettre à mon compte. Après un sondage, vous m'aviez dit que les collaborations ne dérangeraient pas, j'ai décidé de travailler avec des marques. J'ai mis un point d'honneur à toujours travailler avec des marques qui me parlaient d'un point de vue éthique ou alors dans une logique de soutenir une action locale (habitant à Saint-Malo à l'époque). Bref, j'ai toujours pu me regarder dans le miroir avec ce blog. J'ai respecté mes valeurs. L'engouement à suivi, non pas que mon blog est devenu connu, ce n'est vraiment pas le cas... Mais quelque chose s'est passé. Je recevais beaucoup de messages de personnes me disant avoir changé "grâce à mes articles". C'est la meilleure récompense ! Je progressais dans ma démarche écologique, je m'engageais de plus en plus et vous étiez, aussi, dans cette démarche. Comme si on le faisait ensemble, en même temps ! Je pense, avec du recul, que la prise de conscience a été générale et au début, ce qui semblait être une démarche louable et honorable, est devenu une course à la perfection.

Pour celles et ceux qui ont vu "Irrésistible Alfie", ça parle du moment "oh oh" dans une relation. Le moment où ça capote... oh oh... Il s'est un peu produit la même chose avec ce blog, moi, ma présence en ligne.

Ça a commencé avec mon interview sur le magazine en ligne 18h39. Je ne reviendrai pas sur l'épisode mais après une sponsorisation de l'article sur leur page Facebook (sans m'avoir demandé une seule fois mon accord) il y a eu des tonnes de commentaires haineux à mon sujet. On m'a dit : "c'est le début de la gloire". J'ai encaissé, pensant même que ça avait été bénéfique, pour mes statistiques et pour me renforcer. Ensuite il y a eu la sortie de mon livre où, à titre personnel, ça a été un grand chamboulement dans ma vie. Déjà j'annonçais que j'avais écrit un livre, chose que je ne revendiquais pas tous les jours entre deux recettes zéro déchet, mais mes priorités ont changé. J'ai commencé à entrevoir une possibilité de réaliser mon rêve : devenir écrivain. Non, mon rêve n'est pas d'être influenceuse sur internet.

C'est après ça que j'ai commencé à me poser des questions. Il y a eu aussi les épisodes où on m'avait fait chier pour un poivron mangé en hiver, des poireaux achetés en juin, on m'a aussi traité de conne, on m'a accusé d'avoir fait voyager en avion mon héroine de roman alors que c'est un moyen de transport polluant... Bref TOUT était prétexte à des réflexions hyper bizarres.

ET PAF ! Mon cerveau n'a plus réussi à assimiler tout ça.
"Passe au dessus, tu t'en fous, c'est des pauvres gens".
Facile à dire ! Mon blog ne me payait pas un salaire, je n'avais aucune "compensation" sur le temps que j'investissais ici mise à part de drôles de remises en question.

Voir le positif n'est pas toujours évident quand on vous envoie un message avec écrit : "t'es vraiment une conne".

J'ai donc revu mon Instagram, j'ai arrêté de parler de zéro déchet mais au lieu de ça je vous montre mon quotidien. Et je fais ça surtout pour moi. J'aime la photo depuis toujours, j'aime partager ce quotidien, c'est comme un moyen de garder le cap... Une façon de poser "mon positif" parce qu'on a tous une vie avec des épreuves et faire des petites photos me permet de prendre le large.
Et je suis partie à Edinburgh et là, ça a été la mort du blog. J'ai arrêté "presque" tous mes partenariats. Je continue uniquement les marques que j'aime beaucoup, qui respecte mon travail et que je connais. Pour le reste c'est devenu un problème...

La boîte mail qui se remplit de mails complètement délirants ! "Je suis une marque écolo, j'ai besoin de me faire connaître, je t'envoie un produit et tu en parles ? Désolé on a pas de budget pour te payer et on exploitera tes photos pour toute la vie".
Tous les jours.
Tous les jours.
Je n'ai pas eu, depuis 6 mois, une prise de contact intéressante. Alors bien sûr, je ne suis pas la Enjoy Phoenix de l'écologie... Mais j'ai pris ça aussi comme un signe : n'est-il pas temps de raccrocher les gants ?
Sans parler des marques écolo qui te disent qu'elles tiennent à te rémunérer, donc tu passes du temps au téléphone, tu fais des devis, tu donnes tes tarifs, tes coordonnées personnelles pour l'envoi des produits, tu relances et puis... RIEN.

À force de vouloir être écolo sur internet, j'en venais à m'oublier. Je culpabilisais pour le moindre emballage, j'avais peur d'être prise en flagrant délit. C'était devenu toxique ! Et en parallèle, je voyais aussi s'installer de plus en plus du beau greenwashing çà et là sur les blogs...

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé d'aller à un évènement, une soirée et de sentir que vous n'êtes pas du tout à votre place ?

Je ne suis pas en train de dire que MOI, Manon Lecor, vaut mieux que tout le monde. Mon Dieu, non... Je dis juste que j'ai envie aujourd'hui de remettre l'authenticité au coeur de ma vie, parce que plus je vieillis plus mon Être profond me dit des choses : "Manon, tu n'es pas bien là, arrête ! Manon, ce n'est pas toi ça, arrête ! Manon, tu as le droit de faire les choses autrement, respire !"

Arrêter de faire des photos de mes légumes en rentrant du marché ne veut pas dire que je retourne au Macdo aujourd'hui. Et d'ailleurs si on regarde bien, la sobriété que j'ai instauré dans ma vie est bien plus frappante aujourd'hui qu'avant. Tout ce que j'ai dit sur ce blog est vrai ! Tout a été expérimenté, tout a été testé, ma trousse de toilette ne comporte plus de maquillage, je n'utilise plus de rasoir jetable... Toutes les informations dont vous avez besoin pour connaître mon expérience et ma transition sont ici. Maintenant, je vais juste réorienter tout ça vers ce à quoi j'aspire aujourd'hui.

J'ai perdu 3000 abonnés sur Instagram en quelques mois, mon engagement est à chier, ce blog vivote... Vous le voyez le cheval boiteux ? Je n'ai juste plus envie d'être dans une course, mais juste dans une expérience de la vie, plus ou moins visible sur internet.

Ma nouvelle définition de moi-même en ce moment est dans ma bio Instagram : organisme vivant cherchant à atteindre un but sans que le résultat soit acquis d’avance (issue du livre sur la dramaturgie de Yves Lavandier).

J'espère sincèrement que les vrais seront toujours là ! Ce n'est pas un article d'adieu, loin de là, il était temps de se redire "bonjour".

xx

You May Also Like

15 commentaires

  1. Personnellement, j'aime beaucoup te lire, tes articles me changent les idées. Je pars du principe que si je viens sur ton blog, je viens "chez toi", je te respecte, sinon je vais voir ailleurs. Je pense que les gens qui se défoulent en critiquant, ce n'est pas constructif. De la méchanceté pure.... Je pense que nous sommes tous des êtres éclectiques avec nos contradictions, nos passades....après tout, tu ne rédiges pas des articles dans le Monde, les gens ne paient pas pour le contenu de ton blog alors je trouve ça injuste de la part des lecteurs d'exiger une ligne éditoriale spécifique. Ici c'est chez toi alors fais comme tu veux. Partage ce que tu as envie de partager!!! Merci pour ta générosité! Je te suivrai en tout cas! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Amélie pour ton soutien :) !!

      Supprimer
  2. Quel joli billet Manon, j'ai toujours beaucoup aimé ta sincérité et surtout te lire... J'espère sincèrement que tu réaliseras ton rêve d'écrivain... tu as une si jolie plume, si touchante. Ton article résonne beaucoup en moi, notamment cette course à la perfection que tu évoques et le fait que tout est sujet à polémique. Quand on est "influenceuse écolo", cette sensation d'être évaluée et jugée pour chacun de ses actes est parfois oppressante, tu as eu raison de prendre du recul. Merci pour tout ce que tu as déjà fait pour nous, j'ai beaucoup appris grâce à toi, vraiment ! Tu as été l'une des premières à parler de mode éthique, bravo pour ton engagement. Je réalise aussi que je ne vois plus des photos passer dans mon feed instagram, toujours ce foutu algorithme qui nous prive parfois des meilleurs contenus. J'espère que tout se passe bien pour toi en Ecosse en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Anne pour ton commentaire et pour ton soutien qui me va droit au coeur !

      Supprimer
  3. Ça... Ça... C'est un des meilleurs articles que tu as écrit car c'est du TOI tout craché ! Je suis juste Hyper fière de toi et du chemin parcouru pour pondre ces mots. Je t'embrasse super fort ❤️

    RépondreSupprimer
  4. Oh ma chère Manon, je publie jeudi un article qui partage beaucoup de tes sentiments. Je te souhaite de t'épanouir dans l'écriture et de retrouver le plaisir simple de bloguer sans avoir l'impression qu'on te juge pour une feuille de papier utilisée. je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'aime beaucoup ton écriture, alors c'est toujours un plaisir de te lire. D'ailleurs, je me pose toujours pour le faire, et jamais à la va-vite. J'applique aujourd'hui des choses que sans te connaître, je n'aurais jamais fait (zéro coton tige)
    Et puis aussi, j'aime bien tes photos ! A bientôt Manon !

    RépondreSupprimer
  6. <3 Je pense que les lecteurs qui sont toujours là ont "simplement" envie d'entendre tes réflexions, qu'importe le sujet. Au final, comme le disait Amélie ci-dessus, tu es chez toi sur ce blog, donc on a envie de découvrir la personne. Au final, ton blog porte TON NOM et non pas un nom comportant "écolo / zéro déchet ..." donc il est normal qu'il évolue avec toi, non ? J'espère que tu retrouveras l'envie de partager avec nous sur des sujets divers et variés :) Bonne soirée à toi Manon !

    RépondreSupprimer
  7. Roxane7/03/2019

    Bonjour Manon,
    Je te suis depuis plusieurs années, j'ai acheté et adoré ton livre et grâce à ce dernier je me suis remise à la photo. Alors même si ton blog vivote (comme tu le dis), n'empêche que je suis toujours là, que je comprends ton évolution et qu'elle est respectable. La critique des gens est facile...le plus important est que tu te protèges de cette méchanceté et de faire et écrire ce que tu aimes. Alors je ne sais pas si je fais partie des "vraies" mais en tout cas je suis toujours là et je prends toujours autant de plaisir à te lire et j'espère que ce blog continuera à vivre. Très belle Journée. rixane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Roxane, ton commentaire me touche beaucoup ! Et merci d'avoir acheté et lu mon roman !!

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)