Follow me @manonlecor

pourquoi je me suis rasée l'arrière de la tête ?

Je n'ai jamais eu envie de parler de mon undercut, mais depuis quelques jours c'est Ewen qui me pousse à le faire. Avec du recul, je me dis que cette expérience est bien au delà d'une lubie esthétique et surtout j'ai reçu quelques messages sur Instagram qui me laissaient un peu perplexe. On me demandait souvent si j'avais toujours mon undercut, on me disait qu'il fallait que je le re-rase, ou alors on me demandait pourquoi je le laissais pousser, que c'était dommage. Bref, je ne pensais pas qu'un tel choix allait créer de telles réactions. Je précise qu'aucun message n'était déplacé, c'est juste que même si ça a été quelque chose d'énorme pour moi (de me raser l'arrière du crâne), je n'imaginais pas que ça serait "suivi" d'une certaine façon.

Pourquoi je me suis rasé l'arrière de la tête ?
Je l'ai fait en novembre 2017. Je le voulais depuis plusieurs mois, je ne me souviens pas précisément pourquoi d'un point de vue style car on ne voit pas souvent des undercuts MAIS je sais que j'avais envie d'alléger mes cheveux, je souffre depuis des lustres de démangeaisons, de croutes, de pellicules (n'hésitez pas à lire mon blog au moment des repas) et je pensais qu'avec moins de cheveux, j'aurai moins de problèmes... Que neni (sachez-le). Je voulais aussi me challenger sur une partie de moi que j'ai tendance à ne plus écouter depuis l'adolescence, mon côté "rock'n'roll". N'y voyez rien de prétentieux. Je n'ai jamais pris de grosse cuite et je n'ai jamais touché à la drogue, MAIS il existe cette petite folie en moi, ce côté "YOLO" dirons-nous. Une fois, mon ami Jean-Emmanuel m'a dit "t'as trop un côté punk". Voilà, c'est cette partie de moi qui a parlé pour prendre cette décision. 
Autre point (voyez comme cette décision est une vraie masturbation intellectuelle), j'avais envie de laisser apparaître le moine bouddhiste qui est en moi. Être une femme et se raser une partie de la tête, c'est pas le critère de beauté qu'on trouve en couverture de ELLE. Chaque fois que je passais ma main sur cette partie de mon crâne, je me disais : "sagesse, Manon, sagesse". 

Cette explication n'a ni queue ni tête. 

Je l'ai fait ! 
J'ai passé un an avec les cheveux rasés. Au grand désespoir de mon entourage. Pour les autres, c'est "moche". Pour moi, c'était rien du tout parce que l'avantage de faire ça sur l'arrière du crâne, on l'oublie complètement... SAUF quand je me caressais l'arrière de la tête doucement, toute seule... Quel pied ! Mieux, quand je demandais à Ewen de le faire... Ron-ron...
Le seul problème est qu'il fallait entretenir cette moquette crânienne. Tous les mois, tous les 2 mois, zouh ! Tondeuse. Sauf que je ne me voyais pas le faire seule (rock'n'oll mais pas folle). 
"Tu veux bien me raser la tête ?"
"Oh non, pas ce soir"
Vous voyez le tableau.

Donc quand nous avons décidé de partir vivre à Edinburgh, je me suis dit qu'aller dans le Nord, c'était l'occasion de retrouver mon duvet. Voilà 4 mois (presque 5 finalement) que je n'y ai pas touché. Ça repousse en un épais tapis qui me fait l'effet d'une invasion soudaine. J'appréhende de voir une telle quantité de cheveux revenir dans ma vie. L'avantage est que je n'aurai pas peur d'y remettre un coup de tondeuse. 

Si l'évolution de la repousse vous intéresse :


Qu'est-ce que je peux vous dire d'autre ? Que si vous en avez envie, n'hésitez pas une seconde. Que ce n'est rien. Que les cheveux ça repousse. Que ça ne demande aucun produit chimique ni de dépenser de l'argent chez le coiffeur. 

Si vous le faites, pensez à donner vos cheveux. J'ai envoyé les miens en Belgique dans une asso dont j'ai oublié le nom. Je ne sais pas s'ils ont pu en faire quelque chose, mais la longueur était suffisante en tout cas. 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en commentaire, je sais que je suis un peu longue à répondre en ce moment mais promis j'y répondrai car je sais qu'on peut se poser beaucoup de questions avant de sauter le pas. 

xx 

Commentaires

  1. Coucou Manon,
    J'adore cet article. En fait, j'aime surtout les gens qui osent, les personnes différentes. Comme tu le dis toi même, on ne voit pas ça en couverture de magasines, et c'est justement ce qui me plais tant. :) Que tu laisse pousser ou que tu re-rases à nouveau, l'important c'est de te sentir en adéquation avec ton envie du moment. :) Perso, je me rases (à peu prés) les 3/4 de la tête depuis Noël à intervalle régulier. D'ici une semaine, je passe le cap de la tête toute entière. Depuis que j'ai commencé, je me sens tellement mieux dans ma peau, c'est fou. Comme si j'assumais beaucoup plus qui je suis. :) Bref, assez de bla bla. Merci pour cet article et ce partage. Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
  2. Ah les commentaires sur nos cheveux ... De toute façon quoi que l'on fasse, il y aura toujours quelqu'un pour ne pas aimer, alors autant s'en foutre !
    Je me suis rasée le crâne entièrement le 1er janvier 2016. Démangeaisons du cuir, plaques, croûtes ... J'avais le combo parfait. Donc on dégage tout, et on va soigner tout ça.
    Bon, il s'avère que comme ce sont des démangeaisons de stress, à part me ménager, ça n'aura servi à rien. Mais moi je suis passée dans un autre monde ! J'ai appris à m'aimer, à m'assumer. J'ai fais des colorations et décolorations dans tous les sens (à part le noir, j'ai fais absolument toutes les couleurs !)
    C'était mon époque piercings également, entre la poitrine, le labret vertical, le septum, les oreilles etc...
    Je me suis un peu rebellée contre moi même je crois. J'avais 19 ans.

    Maintenant j'en ai (presque) 23. Je laisse ma tignasse repousser (pour l'instant ça arrive à mes clavicules), je n'ai plus qu'un seul piercing, et pas de couleur en vue. J'attends d'accoucher (sous moins d'un mois ! Enfin !) pour voir ce que je décide niveau cheveux !
    Je pense décolorer à nouveau, mais pas en entier. Peut être un quart de cheveux.
    Peut être me refaire un sidecut aussi, ou un undercut. En tout cas, je risque de repasser par la case septum... On verra bien.

    En tout cas, fais ce qu'il te plaît, et ne pense pas aux autres ! On s'en fiche que ce soit beau, moche, trop court, trop long. Si c'est ce que toi tu veux, alors c'est tout bon !

    Plein de gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi les cheveux ne sont pas en cause avec cette histoire de démangeaisons ... Merci d'avoir partagé ton retour d'expérience et bonne fin de grossesse alors <3

      Supprimer
  3. Coucou
    Je pensais franchir le cap pour les mêmes raisons que tu évoques... Mais, là je dois vraiment y réfléchir encore... Esthétiquement, je trouve ça très joli, je ne sais pas par contre si je pourrai entretenir la coupe :)
    Merci pour ce partage, j'y vois plus clair !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse que mon article puisse t'aider dans ta réflexion :) En effet l'entretien est quand même à prendre en compte !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)

Articles les plus consultés