Je touche mes premiers droits d'auteur

by - 11/14/2018

quand-s-en-ira-la-peur-2.jpg

Ça y est ! Je touche mes premiers droits d'auteur. Pour ceux qui seraient arrivés ici par hasard, en mars dernier, mon premier roman a été publié aux Editions Cédalion. Mon roman est disponible ici avec la quatrième de couverture si vous voulez en savoir plus. Signer un contrat d'édition avec une maison veut dire qu'on "transmet" son livre à une personne qui va faire en sorte de corriger, imprimer, diffuser ce livre. Pour faire très court. Moi, j'écris. Mon éditeur commercialise. Généralement, une maison paye une fois par an son auteur. J'ai de la chance, pour mon cas, c'est deux fois pas an : en mars et en septembre. J'ai envie dans cet article de TOUT vous dire. Parce que je n'ai RIEN à cacher et pour que vous compreniez bien comment ça se passe et comment est dispatché l'argent.

Cet article n'a pas pour but de dire "oh les pauvres petits auteurs". Il n'y a ni gentil, ni méchant dans l'histoire. Faites-vous votre opinion et comprenez ce que ça veut dire d'être écrivain aujourd'hui. 

En Septembre 2018, 6 mois après la sortie de mon roman, mon éditeur m'a informé que j'avais vendu 424 exemplaires et que j'allais toucher 424 x 1.801€ = 763,62€. Ces premiers droits d'auteur me seront versés en 3 fois en octobre, novembre et décembre. 

763,62€. Mon premier revenu d'auteur ! N'est-ce pas incroyable de voir de l'argent sortir d'un rêve ? Alors bien sûr, peut-être que vous trouverez que c'est beaucoup ? Ou peut-être peu ? Personnelement, je n'y pense pas. Je ne me dis pas que c'est bien ou pas bien, je me dis juste que ce sont mes premiers droits d'auteur. 

Vous avez donc remarqué que je gagne 1,801€ par livre vendu. Voici donc, avec la complicité de mon éditeur, le détail précis du prix de mon roman :

Prix de vente public TTC (ce que vous payez) : 19 €
Prix hors taxes : 18.01 €
TVA 5.5% (ou l'État) : 0.99 €
Prix de fabrication (impression) : 2.43 € HT
Droits d'auteur 10% du prix HT (ce que je touche, hors impôt) : 1.80 € 
Pourcentage libraire 35% du prix HT : 6.30 €
Frais de transport / Poste / logistique 16.66% du prix HT : 3 €
Frais de gestion et de banque environ 10% : 1.80 €
Part de l'éditeur 14.88% : 2.68 €

Souvent, on me dit sur les réseaux sociaux que je suis quelqu'un de connu ou alors que je suis riche vu que j'ai sorti un livre. Vous comprenez maintenant que NON ! Bien sûr, quand un livre est vendu à 10 000, 20 000 ou 50 000 exemplaires : on arrive à des droits d'auteur de l'ordre de 18 010€, 36 020€, 90 050€, ce qui peut ressembler à un salaire. 

Sur mes 763,62€ que je vais toucher, il faut enlever environ 200€ de frais d'impression et de poste que j'ai eu lorsque j'ai envoyé mon manuscrit aux maisons d'édition et 150€ de frais de communication que j'ai investi personnellement. Sans compter que les impôts vont prendre un bout je pense (bien qu'il y ai un abatement de 34%, trop aimable). On peut aussi y ajouter les 100€ de reliure et de poste pour l'envoi de mon second manuscrit. Le résultat reste positif, notez bien ! 

Bref, vous l'avez compris, je n'écris pas pour l'argent, ou plutôt je n'écris pas pour manger. Quel luxe ! 

Pourquoi je vous dis tout ça ? Est-ce qu'il serait possible de faire autrement ? De donner plus à l'auteur ? Je ne crois pas. Par contre, il est important d'en parler et de donner l'information aux lecteurs. Maintenant, faites-en ce que vous voulez !

xx

You May Also Like

7 commentaires

  1. Coucou Manon !

    Tu fais bien d'en parler, car en effet pour la plupart des gens, la justification du prix d'un livre est assez opaque :)

    Quoi qu'il soit tu peux être FIERE d'avoir 1/ été au bout de l'écriture d'un livre 2/ été publiée !!! 3/ été achetée !!

    La vie d'un livre se traduit sur plusieurs années j'imagine, non ?

    Pleins de bonnes ondes pour les prochains mois, j'espère que tu continueras à avoir des résultats :)

    Sibylle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sibylle pour ton commentaire !
      Je ne sais pas combien de temps un livre "vit" commercialement... J'espère 2/3 ans quand même, à l'heure où tout va vite !

      Supprimer
  2. Tu fais bien d'évoquer le sujet en toute transparence : vivre de sa plume suppose d'avoir un GROS succès !
    En tout cas, je trouve que le nombre d'exemplaires vendus est déjà vraiment pas mal ! Bravo !

    As-tu fait beaucoup de séances de dédicaces ?
    As-tu des exemplaires d'auteur que tu as revendu seule ?

    Moi, mon roman sortira en janvier, je pars sur des droits d'auteurs progressifs (7% jusqu'à 500 exemplaires, autrement dit pas grand chose), après, sur les salons locaux, je vais vendre mes propres exemplaires, achetés avec une réduction à mon éditeur (je toucherai donc plus que 7% sur ces ventes).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie :) J'ai fait quelques dédicaces oui et non je n'ai pas fait de revente seule pour la simple et bonne raison qu'au niveau local c'était pas forcément évident.

      Supprimer
  3. Anonyme11/21/2018

    Hello Manon,
    C'est quand même fou la part qui revient à l'auteur ! En tout cas félicitations pour tes ventes et ton roman ! et merci pour la transparence autour de tes articles "écriture" car ce sont bien souvent des aspects méconnus malheureusement.

    RépondreSupprimer
  4. Nadège12/04/2018

    Merci pour cet éclairage.
    C'est honnête et audacieux de publier le montant de ses droits d'auteur et d'en expliquer le mécanisme.
    Publier un livre génère parfois dans l'imaginaire collectif, une belle somme d'argent à gagner.
    Or, cela n'est pas le cas.
    Vivre de son écriture demande pas mal d'années.
    Je n'ai pas encore lu ton roman, mais il est présent dans ma wishlist de noël.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)