dressing durable VS dressing éthique

by - 10/03/2018


Ce que j'aime avec ce blog, c'est que vos commentaires peuvent être une réelle source d'inspiration. Vous me challengez sur mes propres idées et du coup, vous en venez à me faire revoir ma façon de penser. L'objectif : être le plus cohérent possible dans cette tolérance liée à une meilleure consommation. Aujourd'hui j'aborde donc le thème du dressing durable VS le dressing éthique. Attention nuance !

Beaucoup d'entres vous m'ont souvent fait remarquer qu'elles allaient "encore" chez Zara ou chez H&M par exemple, mais c'était pour des pièces qui allaient durer. Tout ce que fait la fast-fashion n'est pas de mauvaise qualité. Un tee-shirt en coton chez H&M tout simple est un basique qui peut durer. 

Je me suis alors posée la question, car moi aussi, vous le savez, j'ai encore mes faiblesses : ne faut-il pas accepter de consommer de "mauvaises marques" pour avoir la garantie d'un vêtement qui va nous aller et durer longtemps ? Je pense notamment aux jeans. Personnellement, c'est le Baxter de Topshop qui trouve grâce à mes yeux. J'en ai un bleu et un noir. Bien que ceux de Mud Jeans soient excellents, le Baxter est vraiment MON jean. 

Attention (j'adore quand je mets de l'eau dans mon vin sur mon blog) ! Je ne dis pas qu'il faut aller chez H&M avec cette excuse. Lorsque l'on achète principalement en seconde-main, en vintage et / ou chez des marques éthiques, il faut déculpabiliser sur l'achat très occasionnel chez les marques de fast-fashion

De toute façon, les marques de fast-fashion ne trouvent un client intéressant que s'il consomme beaucoup. Si vous achetez deux jeans chez Uniqlo parce que ce sont vos jeans préférés et qu'ils vont durer 10 ans : GO FOR IT ! D'où cette idée de dressing durable VS un dressing éthique.

La seule limite à cette vision des choses est la quantité. 

L'idéal est bien sûr d'avoir un dressing durable ET éthique mais que ce soit d'un point de vue économique ou d'un point de vue visibilité, il n'est pas évident de savoir où trouver le bon produit au bon prix. C'est en cherchant (j'y passe du temps) des marques éthiques que je trouve des solutions (pour moi et pour vous) mais tout le monde n'a pas envie de le faire. 

Je vois la fast-fashion comme un méchant avec la tête dans un sac plastique. Je pense qu'il y a de moins en moins d'air dans ce sac car les gens comprennent comment tout ça fonctionne, mais il faut le temps de l'asphyxie. Et on parlera de Zara aux prochaines générations comme d'une grande erreur... En attendant, faisons de notre mieux et soyons bien conscients de ce que nous faisons de notre argent / temps. Acheter, c'est voter. 

Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous cette distinction durable VS éthique ? 

xx

You May Also Like

11 commentaires

  1. Réflexion intéressante��
    Pour l'instant j'achète mes habits dans des magasins dits de fast-fashion, car je n'ai pas assez d'argent pour la mode éthique, mais achète peu et uniquement des choses que je pense vraiment aimer (bien sûr, j'ai fait des erreurs, mais de moins en moins je trouve !).
    Et après c'est difficile d'estimer la durée de vie d'un vêtement, e le prix n'est pas forcément indicatif, car certains vêtements chers (de laine spéciale, par exemple) ne durent pas très longtemps, il faut les laver d'une manière particulière, etc., alors que d'autres basiques tiennent très longtemps comme tu dis !
    Il faut peut-être faire des compromis, et, je pense, acheter moins de vêtements.
    A bientôt��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour ! Je pense qu'en effet il faut trouver un juste milieu et l'objectif est de tendre vers le "moins" comme tu le fais :)

      Supprimer
  2. Je partage ton point de vue sur le sujet ... je crois que l’essentiel est de ne pas être dans la surconsommation. Malheureusement nous n’avons Pas tous le budget pour nous habiller ou nous chausser de manière « ethique » même en appliquant le principe du moins mais mieux puisque cela a forcément un coût ( que je comprends ...) mais comme dans beaucoup de domaine je crois que l’important c’est le bon sens ... acheter d’occasion si c’est possible, acheter responsable quand on le peut , ou tout simplement acheter h&m et compagnie mais pas au delà de ce dont on a besoin... j’ai pour ma part l’exemple d’une chemise Zara qui doit avoir presque 10 ans et que j’adore , un bon basique qui certe n’a peut être pas été confectionné dans des conditions idéales mais qui est un classique de mon vestiaire depuis tout ce temps ...
    Je crois que si déjà nous étions plus à être « raisonnables » sans parler de tomber dans l’extreme De la non consommation, ce serait déjà un grand pas ...
    Merci en Tout cas pour ces réflexions qui en amènent d’autres de fil en aiguille ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton retour ! La sobriété c'est le début de tout !!

      Supprimer
  3. Bonjour, Je rejoins les commentaires ci-dessus. Personnellement, je ne dépense jamais plus de 40 euros grand maximum pour un vêtement car au-dessus, c'est pas possible pour moi. C'est vrai que j'achète de la fast-fashion, mais de la fast fashion intemporelle (j'aime beaucoup le noir, le marron...ces couleurs dont je ne me lasse pas et j'évite les motifs) et beaucoup de vêtements dans mon placard ont plus de 10 ans car je les garde longtemps (je lave tout à la main et je lave uniquement quand le vêtement est sale, pas si je ne l'ai mis qu'une heure pour faire une activité non-salissante). De plus, je n'achète que 2-3 nouveaux vêtements par an. Pas plus. J'ai un bon stock pour varier, mais je le garde très longtemps. J'ai trouvé mon équilibre ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Amélie pour ton partage d'expérience ! 2-3 vêtements par an... WAHOU je suis admirative ! C'est juste génial !

      Supprimer
  4. Voilà un article qui résume EXACTEMENT ma façon de penser et de consommer ! Merci ♥

    Manon

    RépondreSupprimer
  5. Je suis assez d'accord avec toi. La majorité de mes pièces type pulls et pantalon viennent de marque un peu plus éthiques que la fast fashion. Je les achète souvent en soldes pour limiter la casse dans mon budget. En revanche j'ai un lot de débardeurs en coton (5 je pense) acheté chez H&M, que j'ai depuis des années, pour mettre sous mes pulls. Je ne me voyais pas mettre 15 euros par t-shirt. Les 5 me suffisent pour tourner entre deux machines, et vu que c'est du 100 % coton, ils tiennent hyper bien. Pour moi c'est aussi ça "l'éthique", c'est faire les bons choix avec notre budget, et faire durer les choses pour avoir un minimum d'impact sur l'environnement. Mes t-shirts durent, je ne culpabilise pas d'avoir laché 25 euros chez H&M en 5 ans, je dois avouer ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour ! Ce que tu dis est totalement juste :)

      Supprimer
  6. C'est clair que l'idéal est de trouver du durable éthique sans se ruiner... mais le mot clé, c'est bien "trouver".
    Je te rejoins en particulier sur les jeans, c'est tellement compliqué d'en trouver qui nous vont bien.
    A titre personnel, vu que je ne porte quasi que ça de septembre à mai, eh bien c'est toujours une vraie galère, donc j'espère que ceux que j'ai vont tenir encore un moment. J'en ai quand même un qui a plus de 6 ans... c'est un Levis's, mais au moins, côté durabilité, rien à dire ! Quand à mon dernier bootcut, c'est du pur fast fashion pour la peine : j'avais dû le payer 15 € en soldes à Super U. Je l'adore, et comme c'est une coupe qui n'est pas prête de revenir à la mode, je le bichonne comme pas deux, pour le faire durer au max.
    L'an dernier j'ai fait l'erreur d'acheter un skinny, plus jamais. Plus. Jamais. Au final, je l'aurai porté 2 fois et je suppose qu'il finira chez Emmaüs. Un gros gâchis, je m'en veux. Il avait l'air parfait mais il me coupe les jambes en station assise, hors, pas de bol, je bosse assise. La seule fois où je l'ai mis au travail, ça s'est transformé en torture...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)