mes astuces pour prendre du recul

by - 7/16/2018

C'est un conseil qu'on donne et reçoit souvent. 
"Prends du recul et ça va aller !", "Ne te laisse pas aller, prends du recul, ne t'inquiète pas !"
C'est flou ! Et pire encore, quand nous avons besoin vraiment de prendre du recul, nous sommes souvent dans un état qui nous empêche d'être logique, rationnel... Bref, prendre du recul veut tout simplement dire se détacher d'une situation pour y voir plus clair. Mettre les émotions sur pause. Que ce soit votre patron qui vous fait chier, un projet qui n'avance pas comme on voudrait, un connard qui vous engueule au volant, prendre du recul permet de gagner des points de vie ! J'aime l'imaginer comme ça, quand on ne prend pas du recul, on stresse, et le stresse tue. 
Je suis la reine du stress et de l'anxiété. Sans que vous le sachiez, je gouverne ce royaume depuis très longtemps. De nature timide, le regard des autres est un lourd fardeau. M'exprimer en public, aller acheter du pain à la boulangerie, quand j'étais plus jeune ces choses du quotidien n'étaient pas simples. Aujourd'hui encore, il m'arrive de me taper une bouffée de chaleur uniquement parce que je dois m'adresser à un inconnu. Autant vous dire que lorsqu'il m'arrive quelque chose de compliqué, une agression, un échec, j'avais tendance à finir en PLS au fond de mon lit. Je considère ma vie comme une expérience et un challenge (#teamlaviecestunsacretrucquandmeme), il fallait donc que je me sorte de ces souffrances étouffantes, culpabilisantes, handicapantes... Comment ? En prenant du recul. Comment prendre du recul ? Quelques éléments de réponses qui marchent plus ou moins chez moi. 

Plus ou moins ? Ces astuces, c'est comme une recette de gâteau. Tu as beau avoir la même farine, les mêmes ingrédients, il suffit que le four ait 20°C de moins et hop ça ne marche pas aussi bien que d'habitude. Vous me suivez ?
  • Avant de savoir quoi faire, il faut savoir identifier les moments où vous avez besoin de prendre du recul. Il s'agît d'un moment où vos émotions et votre mental jouent avec leur caca. Le mental est le metteur en scène et vos émotions les gamins qui préparent le spectacle de fin d'année. "Euh tiens la colère met toi en avant, vas-y donne tout ! Et la peur, vas-y vient aussi, on va se marrer. Par contre la joie, tu ne viendras que plus tard parce qu'on a besoin de jouer avec le caca là, c'est super ! Allez allez ! On rumine !" (pour mieux comprendre vos émotions, je vous recommande le film VICE VERSA). Pour vous permettre aussi de comprendre quand vous avez besoin de prendre du recul, c'est lorsque vous devenez con et chiant : "Non mais lui, je vais lui dire ce que je pense, attention hein" + insultes ou encore "non mais de toute façon je suis qu'une grosse merde, regarde il me répond même pas". Vous me suivez ?
  • La technique des 5 min, 5 jours, 5 ans ou la technique de Matthieu Ricard ou Christophe André ou Alexandre Jollien : dans ce livre (que j'ai prêté et jamais revu donc je ne peux pas vérifié qui a proposé cette technique), j'ai découvert cette technique. Lorsque je rencontre une difficulté, je me pose la question suivante : est-ce que ça aura de l'importance dans 5 minutes, 5 jours ou 5 ans ? Si la réponse est NON dès les 5 minutes. POUF le cerveau passe à autre chose comme par magie. Si la réponse est OUI pour les 5 minutes, alors il faut réfléchir à une solution, si c'est OUI dans 5 jours, même chose... Et en fait, plus il y a de NON, moins c'est grave. Si vous répondez "oui" à la question des 5 ans (ce sera très rarement le cas) c'est que le problème est plus sérieux et nécessite de vous poser pour y réfléchir
EXEMPLE : 
Un connard m'insulte au volant ou un gros con me siffle dans la rue. Ma réaction va être de m'énerver, je ne suis pas contente, grrr quel con, blabla, j'aurai pas du faire ci ou faire ça. STOP ! Prise de recul. Est-ce que ça aura de l'importance dans 5 minutes ? Non. Okay bye !
Mon client m'appelle en hurlant parce que je suis en retard pour le rendu d'un travail. Je ronchonne, rolalala aucune empathie celui-là, pfff mais je suis surchargée, mince je suis à la bourre. STOP ! Prise de recul. Est-ce que ça aura de l'importance dans 5 minutes ? Oui. Dans 5 jours ? Non si je fais le travail d'ici là... Je fais le travail et je règle le problème. Okay bye !

  • Fermer les yeux et prendre une grande inspiration : oui, ça marche. Essayez même maintenant. Fermez les yeux et prenez une grande inspiration en gonflant votre ventre et la poitrine, puis expirez lentement. Ça fait du bien, on se sent tout de suite neuf ! J'avais lu que lorsqu'on soupire, c'est quand le cerveau veut passer à autre chose. La respiration a un réel pouvoir sur notre corps car ça permet de se recentrer. Même si ça ne dure que 20 secondes.
EXEMPLE : 
Je viens de recevoir un e-mail de mon patron avec une to-do list longue comme le bras et un mot à la fin genre "donne toi à fond sur ces projets, j'ai vraiment besoin que tu y mettes du tien" (j'appelle ça les phrases de connard de manager). Je me sens infantilisée, je me sens rabaissée et mes méninges cherchent à disséquer le sens caché de ce message. STOP ! Prise de recul. Je ferme les yeux et prends une grande inspiration. Je ferme le mail et j'y reviendrai plus tard. Okay bye ! 

  • Passer à l'action : faites un truc ! N'importe quoi ! Repassage, passer un coup d'éponge sur la table de votre salon, arrêtez-vous faire de l'essence si vous êtes en voiture, faites une story sur Instagram, écrivez votre liste de course. Faites un truc qui va casser la pièce de théâtre que le mental est en train de faire. 

EXEMPLE : 
J'ai eu un gros conflit avec quelqu'un, genre une engueulade. Depuis je la rumine comme une vache mangeant de l'herbe. Dès qu'une pensée arrive... STOP ! Prise de recul. Hop j'ouvre mon dressing et je range par couleur mes tee-shirts. Et après les jeans et spontanément vous allez ré-organiser toute votre armoire... Résultat : satisfaction extrême d'avoir ranger, de l'avoir fait, enfin ! À quoi vous pensiez juste avant ? Okay bye.

  • On ne va pas mourir et personne n'est irremplaçable : pour prendre du recul ou tout simplement pour arrêter de se prendre trop au sérieux, je pense parfois au fait que cette situation ne va pas générer ma mort prématurée, par contre elle va la causer plus tard car je stresse et ça épuise mon corps. Tout ce que vous faites aujourd'hui ne va pas faire que la Terre va s'arrêter de tourner. Personne n'est irremplaçable et rien n'est grave (dans nos vies de français en Europe). Cette phrase : "personne n'est irremplaçable" m'a littéralement sauvé la vie à un moment donné où j'accordais de l'importance qu'à ce qui était futile dans ma vie (tellement plus simple en même temps). Take it easy baby ! Je ne vous donne pas d'exemple pour ce cas-là. Vous l'aurez compris qu'il s'agît d'un mantra à se répéter tous les jours. 
Quand j'ai eu l'idée de cet article, je me suis dit : "ouais ça va être bien de partager ça", une fois écrit, je me rends compte que c'est plus difficile que ça d'expliquer ces choses et j'espère ne froisser personne sur le côté "mais c'est bidon" ou alors sur le côté "euh cocotte moi j'ai des vrais problèmes donc ta gueule". Je ne dis pas qu'il faut minimiser nos vies, je dis juste que l'énergie est précieuse, plus que tout au monde, comme le temps ! Ce sont des choses qu'on n'achète pas, alors préservons-les. 

Peace !

xx

You May Also Like

1 commentaires

  1. Merci pour cet article Manon, ça peut toujours être utile !!

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)