mercredi 13 juin 2018

mode éthique et style

mode-éthique-et-style_6.jpg
Je ne sais pas si j'en ai déjà parlé ou pas. Peut-être que je radote sur ce blog, mais j'ai besoin d'en reparler. La mode éthique et le style ne sont pas du tout incompatible. Avoir un dressing éthique peut même vous amener à avoir un sacré style. Déjà, l'idée n'est pas de s'habiller comme un "babos", n'ayons pas peur des mots. Je n'ai rien contre le style "babos", encore moins contre les personnes qui ont ce style. L'habit (éthique ou pas) ne fait pas le moine. Mais souvent, on s'imagine qu'en ayant un dressing éthique, on va forcément avoir ce style un peu "négligé" ou "démodé" ou "pas assez féminin" pour les femmes, ou pas assez "business" pour les autres. Oh la la que de clichés ! Vous savez, en plus, que je n'aime pas ça. Mais vous savez aussi que lorsqu'on parle de vêtement, le cliché prime !
mode-éthique-et-style.jpg mode-éthique-et-style_3.jpg
Pour être honnête avec vous, au TOUT début de mon cheminement, je voyais dans le vintage, le "style vintage" et c'est vrai ! Il y a un style dans le monde du vintage. Ce côté un peu "pièce forte", motif démodé qui avec un autre motif devient trop cool. C'est un style que j'adore, que j'ai testé mais avec lequel je ne me sens pas parfaitement bien. Je me disais que c'était foutu pour moi, si le vintage ne me plaisait pas tant que ça, c'était la fin. Et pourtant ! Quelle connerie de penser ça ! Je vous donne toutes mes clés ou alors une partie de ma réflexion sur le style et l'éthique. 

Ce n'est pas parce que vous allez dans une friperie que vous allez n'avoir QUE des vestes à motif vert et rose fuschia avec des gros boutons en or (sans oublier les épaulettes). J'ai appris qu'en friperie, on peut aller vers l'originalité mais aussi vers la sobriété. Le week-end dernier, je me suis par exemple acheter ce sweat noir avec juste une petite tête de tigre. Parce que, j'ai enfin accepté une chose : j'aime porter du noir. Et ceux qui disent que c'est triste ou alors que ça fait déprimé ou quoique ce soit, je vous renvoie au premier paragraphe : on ne juge pas. 
mode-éthique-et-style_5.jpg mode-éthique-et-style_7.jpg
Ensuite, il y a les marques de mode éthique. On n'oublie la seconde main (meilleure façon de consommer la mode) pour le neuf (deuxième meilleure façon de consommer la mode quand c'est éthique). Les marques de mode éthique que je porte sur ces photos ne crient pas "mode éthique", mais ça crie : BASIQUE (simple) (ta gueule). Un pantalon blanc Jeu Illimité, un tee-shirt blanc Organic Basics, la blouse de la collection Mango&Salt avec Close, des sneakers Melawear, mon sac Jeu Illimité, les boucles d'oreille Esthethique, une veste Jan'n June (frais de port offert jusqu'au 30/06 avec le code freeinternationalshippingxmanon). Oui, je vous mets comme ça tous les vêtements que je porte sur ces photos. Tous ces vêtements que j'adore car ils sont simples et sobres. Ils me correspondent aujourd'hui, sont de belles factures et sont éthiques. Pas de couleur, pas de folie ! Un style minimaliste en somme. Et j'aime ce style ! 
mode-éthique-et-style_4.jpg mode-éthique-et-style_2.jpg
Il y a encore un an, je doutais. Comment faire sans Topshop ? Comment vivre sans les copieurs de podium ou de marques comme ACNE ? Vous voyez ce que je veux dire ? Et bien, avec un peu d'entrainement et en apprenant à bien regarder une pièce en l'intégrant dans un ensemble (comprendre un dressing), vous saurez quand vous vous garantissez un bon style. Sans oublier que le style passe aussi par la répétition. Karl Lagerfeld s'habille tout le temps pareil, que serait Mark Zuckerberg sans son style ou encore feu Steve Jobs ? Quel est le point commun d'ailleurs de tous ces hommes ? (mise à part qu'ils sont pas éthiques) (ils sont tous successful comme on dit, peut-être parce qu'il ne passe pas 1000 ans devant leur dressing).

Voilà ! Réflexion ! C'étaient des idées en l'air comme ça ! Parce que mon dressing devient de plus en plus rikiki, et plus il rapetisse mieux je me sens dans mes fringues. Coïncidence ? Je ne crois pas.

xx

6 commentaires:

  1. Je me demande si au final, le "style" a de l'importance. Moi je m'habille avec des vêtements d'occasion et je préfère rester sur des basiques pour ne pas me tromper ou m'en lasser. Même si à regarder de plus près, je trouve mon dressing plutôt coloré ^^. Le plus important, c'est qu'on se sente bien dans ses vêtements, notre attitude fera le reste ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je parle de style, je ne dis pas "être stylé" mais plutôt "avoir son style", resté fidèle aux choses qui nous ressemblent... On a tous un style, souvent c'est les autres qui le voient et pas nous ! Comme tu dis, c'est être bien et c'est l'attitude qui fait le reste :)

      Supprimer
  2. Je crois que le style dépend grandement de l'appréciation personnelle et de l'attitude, posture de la personne. J'aime aussi beaucoup les basiques ! Ce sont des valeurs sûres, pratiques. (Et je pense que mes habits noirs sont mes préférés ;) )

    RépondreSupprimer
  3. Je suis assez d'accord avec toi sur le fait qu'on est beaucoup plus efficace quand on passe moins de temps devant son dressing. Après, je ne sais pas si c'est une question de quantité mais plutôt de style à trouver, de concessions à faire ("il faut que j'arrête de garder ce truc que je ne mets plus, juste parce que c'est la robe que je portais quand je me suis mise avec mon mec"), de rangement à adopter, de tri régulier à faire. Pour ma part, je me remets à acheter en ce moment (quasi exclusivement de la seconde main, à 90% on va dire) et c'est assez plaisant car j'ai fait un énorme tri et je me suis rendue compte que je n'avais quasiment rien pour le printemps et l'été. Du coup, chaque année, c'était la même chose et je me retrouvais à ne pas apprécier l'été car je n'avais rien à me mettre (on n'a pas toujours envie d'investir dans des pièces estivales de qualité quand on habite dans une région où il ne fait pas beau longtemps... sauf qu'on se trompe). Cette fois, je me sens tellement bien dans ce que j'ai acheté et je ne passe pas mille ans devant ma penderie car je porte tout et je ne suis pas trop limitée en choix (parfois, ça peut être relou quand même). Du coup, j'ai revendu plein de choses sur Vinted, et beaucoup acheté de choses en super état, pas cher, que j'étais certaine de porter : ça m'a fait du bien car j'ai un stock de belles pièces durables pour la saison (et je l'espère, pour les prochaines années) et je sais que j'ai consommé de la mode de façon responsable.
    Bref, cette fois, j'ai "acheté +" mais j'ai acheté mieux quand même, j'espère que je ne vais pas m'engager dans une mauvaise voie du "trop consommer" ou me remettre à acheter n'importe quoi (comme j'ai pu le faire par le passé).

    Bises Manon !

    Manon :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Manon ! Merci pour ton retour ! Je pense qu'on peut passer par des phases de sur-consommation, même éthique. En fait, après un (gros) tri, comme tu le dis, on peut se rendre compte que finalement nos fringues ne sont pas adaptés à une situation, une saison etc... La saison, c'est un vrai truc ! Et comme toi, région où le beau temps n'est pas automatique, tu t'habitues à avoir que des manches longues et un pauvre short pour aller à la plage... Je rigole mais c'est presque ça ! Et puis il y a aussi le contexte pro, où tu peux ne pas avoir ce qu'il faut etc pour un RDV particulier... Bref, je pense qu'il y a des phases, que tout ça demande du temps, mais déjà de consommer la mode de manière responsable que ce soit beaucoup ou pas, c'est un gros cap ;)

      Bises !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)