lundi 11 juin 2018

ma salle de bain zéro déchet et minimaliste ou presque

salle-de-bain-zéro-déchet-4.jpg
Le "ou presque" du titre. Parfois j'aimerai me foutre des claques et me dire que c'est une salle de bain minimaliste et zéro déchet. Quand on voit d'où je partais. Quand je pense à ma salle de bain de mes 25 ans. Du coup, je vais commencer par là. Cette salle de bain d'avant. Je vous préviens, cet article est long. Ce n'était pas prévu.

Ma salle de bain : AVANT
Dans ma salle de bain, avant, il y avait un shampoing, un après-shampoing et un autre shampoing. Il y avait du gel douche et du savon en pain. Il y avait un gommage pour le corps, et un gommage pour le visage. Un masque de beauté, pour le visage et un autre pour les cheveux. Il y avait du démaquillant, de la laque, une quantité absurde de vernis à ongles et du dissolvant. J'avais du mascara, des fards à paupières, du blush, de la poudre, du fond de teint, un anti-cerne, des pinceaux. Il y avait une crème pour le visage, un déo en spray et un déo-bille. J'avais aussi une crème pour le corps. Des rasoirs jetables, des brosses à cheveux en plastique, des pinces et des barrettes, des élastiques. Il y avait des cotons jetables, des coton-tiges, des mouchoirs jetables. Dans ma salle de bain, avant, il y avait une poubelle. 
J'utilisais ces produits tous les jours tout le temps. L'Oréal, John Frieda, Chanel, Clinique, Guerlain, Gemey Maybeline. J'avais ces produits en double aussi. Voire en triple. Je jetais pas mal d'argent par les fenêtres et je polluais mon corps terriblement. Mais pire que tout, je créais des déchets irrécupérables. 

Ma salle de bain : MAINTENANT
Le chemin a été long et il est encore semé d'embuches, c'est pour ça que je vous montre la vraie réalité. La moitié de ma salle de bain est zéro déchet, l'autre non. Par contre, je peux dire qu'il n'y a quasiment plus (voire plus du tout) (mais on a toujours peur d'être catégorique sur internet) (il y a toujours quelqu'un pour dire que dans tel produit il y a le Mal) de produits nocifs pour moi. Je ne dirai pas pour la planète car vous le voyez sur les photos : il y a des emballages plastiques. Je considère que j'ai encore beaucoup de produits. Et surtout beaucoup de produits que je n'utilise pas tous les jours. J'ai parfois des craquages : sauf que ce n'est plus du fard à paupières hors de prix mais plutôt un hydrolat de laurier pour me mettre un peu de "pshiiit pshiiit" sur le visage avant de dormir. Ce n'est pas utile, mais c'est agréable.
salle-de-bain-zéro-déchet-2.jpgsalle-de-bain-zéro-déchet.jpg
Les produits zéro déchet
  • Déodorant : la recette est ici
  • Huile de coco : je l'ai acheté pendant mon road trip pour un problème de psoriasis sur les coudes et pour soigner un nouveau tatouage. Depuis je l'utilise sur tout le corps.
  • Argile blanche en vrac (flacon marron) : j'en achète au Day by Day de Rennes ou Brest pour me faire des masques (je mélange avec un peu d'eau et un peu d'huile et je laisse poser 10 minutes).
  • Savon : j'achète mes savons en vrac un peu partout ! Pour les mains et le corps. 
  • Shampoing solide : j'ai adopté le shampoing solide Veda. Pour le moment, c'est l'unique shampoing solide que je tolère... 
  • Peignes et brosse : un peigne à grosses dents pour démêler, un peigne très fin pour les pellicules (miam) et une brosse. Oui, mes cheveux méritent le meilleur. Tout en bois évidemment. 
  • Hydrolat de laurier : pour le plaisir ! Le flacon est en verre et peut-être rechargé par la marque (marché bio de Brest).
  • Élastiques : pourquoi sont-ils zéro déchet ? Car ils viennent du sol. Quand je cours, je ramasse tous ceux que je vois, comme ça pas besoin d'en acheter et j'ai toujours un stock. 
  • Coton en tissu : des années que j'utilise ça... Ceux-là viennent de Day by Day. 
  • Rasoir de sécurité : je vous en ai déjà parlé ici
  • Pince à épiler : la même depuis plus de 5 ans. Le zéro déchet c'est aussi garder les choses longtemps.
  • Coupe-ongles : pareil.
  • Cure-oreilles : je vous avais fait une vidéo sur le sujet.
salle-de-bain-zéro-déchet-5.jpg
Les produits pas zéro déchet

/// Je ne suis pas là pour me justifier ou quoi, mais je veux vous donner toutes les informations sur ces produits pour expliquer mon choix. Certains sont des produits dont je ne me séparerai pas tout de suite, alors que d'autres sont là parce qu'il faut que je les termine. Je précise que tous ces produits ont une composition clean et sont véganes (sauf la pilule évidemment, ni clean, ni végane). /// 

Le maquillage (rouge à lèvres, fard à paupières, mascara) : il est clair que je ne porte presque plus de maquillage. C'est venu naturellement, mais lors d'occasions particulière, j'aime bien ! Par contre, le rouge à lèvres est en trop... Je n'en porte vraiment JAMAIS. Pour info, il s'agît de produits venant de l'eshop Véganie, et le mascara est un cadeau Yves Rocher que j'avais reçu il y a un an (la compo est clean). 

L'eau micellaire : j'ai acheté ce "bidon" il y a 2 ans. Je vais en venir à bout, mais vu que je me maquille peu, je l'utilise peu. Je n'en rachèterais probablement pas étant donné que je me maquille rarement. De l'eau et du savon, ou de l'huile de coco feront l'affaire si besoin. 

Gommage : je l'ai reçu en cadeau par Les Savons de Lyna (un shop à Bruxelles que j'aime beaucoup). Ce gommage est mortel ! Mais le marc de café fait le job aussi... 

L'huile Davines : j'utilise cette huile pour cheveux depuis des lustres. J'aurai vraiment du mal à m'en passer. Elle agit comme un véritable pansement sur mes cheveux. L'avantage, c'est qu'il en faut peu et je n'en mets pas tous les jours. Le flacon a 2 ans. 

Crème pour le visage : depuis quelques mois, j'utilisais la crème MuLondon (pot en verre), mais elle est un peu chère. Donc à Amsterdam, je me suis achetée cette crème, qui est super. Mais je ne risque pas de la racheter car introuvable en ligne. Et le pot est en plastique. 

Aloe Vera : j'avais envie de testé depuis longtemps l'aloe vera. C'est chose faite. Il parait que c'est top pour les coups de soleil, je verrai donc cet été. Sinon, je ne pense pas en racheter. 

Baume à lèvres : mon baume à lèvres chéri ! Je ne pense pas pouvoir m'en passer pour le moment. Il est le seul à venir à bout de mes lèvres qui se dessèchent rapidement. 

Brosse à dents électrique : bouuuuh ! Une brosse à dents électrique ! Ouais, je sais. Mais mes dents sont précieuses, comme mes yeux. Pas pour vous ? Avant la brosse à dent électrique, j'avais une haleine de poney, j'avais des caries régulièrement. Oui, je ne sais pas me brosser les dents avec une brosse classique, j'ai une dentition assez particulière et depuis presque 3 ans que j'ai une brosse à dents électrique, je revis ! 

Dentifrice : j'ai testé d'en faire un maison. Je vais re-tester. C'est en cours... Mais ce n'est pas si facile de changer cette habitude... 

Pilule : le médicament obligatoire des femmes. Je rêve de m'en séparer. Un jour. 

Ce que vous ne voyez pas sur les photos : 
Je vous ai montré ici mes produits du quotidien. J'ai aussi évidemment d'autres produits, à savoir : des médicaments, j'ai une "pharmacie de secours" pour les petits soucis du quotidien (je précise que j'ai terriblement réduit ma consommation de médicaments, je n'en fait pas la promotion, j'aimerai vivre sans pharmacie de secours mais je ne peux pas, psychologiquement parlant). J'ai aussi mon kit d'épilation dont je vous ai déjà parlé, ma coupe menstruelle et mes serviettes en tissu. J'ai souvent aussi du stock (savons ou shampoing solide), j'ai aussi des lames de rasoir pour mon rasoir de sécurité (je change tous les 4/5 mois). Bref, j'ai une boîte avec tout ça en plus de ce que je vous ai montré. J'ai aussi un sèche cheveux.
salle-de-bain-zéro-déchet-3.jpg
Et mon conjoint ?
Souvent, on me dit : "je ne peux pas être zéro déchet car mon mec ou ma colloc ne l'est pas". Ce n'est pas une raison. Je n'ai pas montré ici les produits de mon homme. J'ai réussi avec du temps et les bons arguments à convaincre Ewen de partager avec moi certains produits : crème pour le visage, huile de coco pour le corps, savon et shampoing solide, rasoir de sécurité... Donc ses produits à lui sont peu nombreux : il a son parfum (que parfois j'emprunte), une tondeuse électrique (que j'utilise aussi pour mon undercut). MAIS il adore ramener des échantillons d'hôtel (ça me fait hurler) (heureusement qu'on n'y va pas souvent). Bref, il faut du temps et de l'échange. 

J'espère que cet article vous aura plu. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en commentaire ! Je sais que j'ai encore du chemin à faire mais je suis tout de même ravie d'avoir complètement changer ma consommation "beauté". 

xx

11 commentaires:

  1. Passer au zéro déchet, et commencer de vrais changements écologiques n'est jamais facile car on a été habitué à la facilité justement! Je trouve que ton article est chouette, j'aime la sincérité et l'analyse de celui-ci et de chaque produit.
    Je suis curieuse de savoir pourquoi le shampoing solide Veda est le seul que tu tolères ? Je voudrais passer au shampoing solide mais ayant le cuir chevelu sensible, je n'ose pas encore...
    Bravo pour ce bilan hyper positif en tous cas! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Je ne sais pas pourquoi, mais pour le moment c'est le seul qui m'a réussi. Après, je souffre d'intolérances alimentaires, donc niveau ingrédient je dois faire attention, ce qui rend la tâche encore plus difficile. Mais j'ai testé 3/4 marques de shampoings solides sans réussir à être vraiment convaincu. Avec celui de Veda, c'est pour le moment un bonheur absolu !

      Supprimer
  2. Il faut que je passe au peigne en bois, je n'ai toujours pas passé le cap.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est vraiment que du bonheur !!! Je revis niveau démêlage depuis :)

      Supprimer
  3. Maëlle la sauterelle12 juin 2018 à 07:41

    Génial ton article, c'est franchement encourageant et motivant ! Je commence un défi de 30 jours sans maquillage dont je vais partager l'avancée sur Instagram, c'est pour moi un moyen de renouer profondément avec ma peau "au naturel" et je vais aussi faire l'expérience du lavage à l'eau pendant ces 30 jours, car logiquement nous n'aurions pas besoin de savon pour nous décrasser, la plupart des "crasses" sont hydrosolubles. Je vais voir comment ma peau réagit :) Sinon pour une alternative à ta crème, as-tu déjà essayé soit de l'aloe Vera pure soit une huile végétale neutre, en y ajoutant pourquoi pas 2-3 gouttes d'huiles essentielles. En ce moment j'utilise huile de karité et HE d'Ylang Ylang, sérieux c'est top et ça sent genre divinement bon. Et tous les flacons sont en verre. Sache aussi qu'il y a des alternatives naturelles,efficaces et ecolo à la pilule aujourd'hui, je serai ravie d'en parler plus en détail avec toi si tu as envie de creuser le sujet :) Tu peux me retrouver sur Insta sous le pseudo M_Maelle. Encore merci pour cet article Manon, j'aime beaucoup ce que tu fais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire :)
      Pour la crème, j'envisage en effet ces options ! Et pour la pilule, il faut que je laisse encore murir l'idée...

      Supprimer
  4. Article intéressant, je suis dans la même optique! Par contre, je rejoins Maëlle, la pilule est loin d'être obligatoire, il y a beaucoup d'autres moyens de contraception (DIU par exemple). Bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis tout à fait d'accord, j'y pense sérieusement mais j'ai besoin de temps hihi

      Supprimer
    2. Je comprends :)

      Supprimer
  5. aussi, où as tu acheté ta brosse en bois? Merci :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)