je ne porte plus de soutien gorge

by - 4/03/2018

no-bra

Le "no bra". La nouvelle tendance ! Tout le monde en parle. Comme à mon habitude, j'ai un mal de chien à surfer sur les tendances. Mais pour une fois, malgré moi, je suis en plein dedans. No bra, no chocolat ! J'ai porté toute ma vie un soutien-gorge. Dès que mes "nénés" ont commencé à pointer le bout de leur nez, hop, cachez moi ce sein que je ne saurai voir. Je complexais dans les vestiaires avant les cours de sport. T'avais les copines bien formées et équipées de super soutifs, et toi avec tes nichons de bébé, à te poser la question de "est-ce qu'ils sont normaux ?", "est-ce que j'ai le droit de les montrer ou alors dois-je les mettre en cage ?"

"Mets un soutien-gorge sinon tes seins tomberont par terre, comme les femmes en Afrique".

Qui n'a pas entendu ça avec l'image de ces femmes qui allaitent leur enfant avec des seins très détendus. Comme si, le simple fait de porter un soutien-gorge aurait pu les sauver de cette terrible mutilation ! Il faut des seins ronds, hauts et fermes. Vous les voyez les diktats de la société ?

Une nuit, j'ai vu un documentaire. C'était en 2015 ou 2016, je ne sais plus. Je m'étais fait enlever les dents de sagesse et je n'arrivais pas à dormir. Je me suis levée et je suis tombée sur un documentaire (Arte si mes souvenirs sont bons, ou la 5) qui disait que le soutien-gorge n'était pas obligatoire. Que ces fameuses femmes en Afrique "provoquaient" ces seins tombants pour pouvoir allaiter tout en bossant (gamin dans le dos, sein par dessus l'épaule, allez mange petit). Ça a été une véritable claque. 

Le soutien-gorge n'est pas obligatoire ? 

En Décembre dernier, c'est donc récent. J'étais dans le train pour Paris, pour le travail. Je me suis sentie mal, mal à respirer, comme si quelque chose serrait ma poitrine. À chaque inspiration, un cerceau comprimait ma cage thoracique. J'ai cogité une seconde, mais j'ai bien quelque chose qui m'empêche de respirer. À partir de ce jour-là, j'ai enlevé mon soutien-gorge. Comme ça, sans broncher. Un jour, deux jours, une semaine, un mois plus tard, la question ne se pose plus. Mes seins se baladent sous mon pull libre comme l'air. Comme les hommes. 

Quelques exceptions. Kiné, ostéo, certains rendez-vous, moments mondains ou certains vêtements. Seins libres mais la pudeur reste bien là. Je n'ai pas encore affronté l'été. On verra aussi.

Est-ce un acte féministe ? Pas du tout. Juste un besoin de respirer. Et aussi un ras le bol de devoir respecter toutes les règles des femmes (donc un acte féministe ?). J'entends par là qu'on doit déjà faire tellement de choses liées à notre image, à notre corps... Si on reprenait un peu le contrôle ? 

Le ressenti ! Oui, faut bien en parler. Aucune différence, sauf cette sensation d'être oppressée qui a disparu (je précise qu'avant je n'avais jamais eu ça, mon corps a parlé). J'ai été à un concert l'autre jour et je me suis rendue compte que j'avais pas de soutif quand je sautillais sur la musique. Je me suis dit "ah oui, c'est vrai Bobby et Johnny sont libres maintenant". Mais non, ça ne fait pas mal, je n'ai pas eu de courbatures non plus. Rien. 
Pour info, je fais un 90B / 85C.

Je précise que cet article n'est en aucun cas un contrat à durée indéterminée. J'ai dit ADIEU à l'OBLIGATION de porter un soutien gorge. J'en reporterai peut-être dans deux ans, six mois ou quinze jours. Mais vous savez quoi ? Ce sera un choix. Et rien, ni personne ne pourra juger, surtout pas internet. 

Et vous ? Avez-vous déjà testé ? Portez-vous un soutien-gorge par choix ou par obligation ? 

xx

You May Also Like

50 commentaires

  1. Pour moi le soutif c est qu au boulot ! Peur de clients un peu trop reluquant..
    Quelle liberté. Je fais un 95 B. Mes amies aux bonnets C,D,E,..., ne peuvent pas se le permettre me disent elles. Trop de gênes et douleurs de dos. Je veux bien le croire.
    Mais pour moi quel bonheur. Je me sens plus libre, plus femme, plus légère et moins oppressée/angoissée. #letfreethe nipples :D
    @sophiaplf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton retour ! Free the nipples ahah <3

      Supprimer
  2. Super article ! J'ai été dans le même cas que toi, du jour au lendemain j'étais trop emprisonnée. je portais que des soutiens gorge avec du rembourrage car je n'ai vraiment pas beaucoup de poitrine et aussi peut être par un effet de mode.. Depuis bientôt un an je bosse dans une boutique de lingerie et les seules soutif que j'ai acheté sont sans aucune armature ou coque et je revis! Au boulot je le porte toujours mais sinon la plupart du temps j'ai rien et c'est le pied;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que finalement les armatures ne sont pas obligatoires et ne garantissent pas un meilleur maintien !

      Supprimer
  3. Un peu la même histoire que toi ! Je n'en porte plus depuis 6 mois environ ! Je ne sais pas trop ce que je vais faire à l'arrivée de l'été : j'ai encore beaucoup de débardeurs un peu lâches et peu couvrants que j'adore. À l'arrivée de l'été, je ne sais pas si je préférerais remettre un soutien gorge et gardé mes hauts chéris (qui peuvent laisser entrevoir ma poitrine si je me penche) ou si je mettrais des hauts plus couvrants ou plus moulants (mais alors, voilà la question tétons qui pointent).

    En tout cas, je ne reviendrais probablement pas à un bra full time et les jours où j'en porte, c'est souvent mon premier geste du soir : le virer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même problème que toi niveau débardeur ! Mon rêve serait d'en avoir rien à foutre que les gens voient un bout de sein... Malheureusement aujourd'hui ça ferait scandale !

      Supprimer
  4. J'ai laissé tomber aussi depuis un moment, je porte éventuellement un petit débardeur couleur chair sous les hauts trop transparents, et je n'ai eu aucune remarque ou regards lubriques pour le moment.
    Quand je repense aux années à me mettre ce carcan pas franchement nécessaire (je suis sur un petit 90B), je me demande bien pourquoi je me suis fait du mal pour rien si longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'habitude malheureusement ! Merci pour ton retour !

      Supprimer
  5. Marine4/03/2018

    Haha j'en rêve de ne pas porter de sous-tif ! Seulement, mon bonnet ne me le permet pas (85-90E, gloups...), c'est trop inconfortable. Cependant j'ai troqué la plupart de mes soutien-gorges à armatures douloureux contre des brassières de sport ultra-confortables, m'assurant du maintien mais pas de démangeaisons, de frottements de dentelle ou autres désagréments ! Alors, certain(e)s diront que c'est pas sexy, mais vraiment, je m'en contrefous ! Le confort d'abord ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que ça dépend des tailles en effet... Mais je suis entièrement d'accord avec toi ! Ras le bol du sexy et vive le confort !

      Supprimer
  6. Franchement, je me sentais incapable de faire ça avant et je me demandais toujours comment ma soeur faisait parce qu'elle, elle attendait toujours avec impatience de rentrer à la maison pour enlever son soutif et respirer.

    Puis j'ai décidé d'essayer au moins une fois histoire de pas mourir bête (haha) et j'ai enfin compris à quel point mon corps en avant besoin.

    Et puis pour le cliché des seins qui tombent sans soutif, les miens n'ont jamais été aussi fermes que depuis que j'ai arrêté d'en porter :)

    Bref, je crois que ça fait un an que j'ai arrêté aussi et depuis c'est la libération !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme toi avant j'imaginais ça comme impossible... Comme quoi !

      Supprimer
  7. Super article !! Pour ma part j’ai abandonné le soutien gorge l’été depuis plusieurs années car quand j’ai chaud je ne supporte pas, ça colle, ça sert... je trouve ça horrible ! Mais cet hiver, depuis un peu plus de deux mois maintenant je me suis lancée et je n’en porte plus sous mes t-shirt / pull. Sauf cas exceptionnel, je me sens tellement mieux sans. Par contre quand il fait très froid ben ça me gêne d’en ne pas en avoir... car j’ai froid aux seins... Et pourtant je mets toujours un débardeur sous mes t-shirt ����‍♀️ Je dois être frileuse des seins !.

    RépondreSupprimer
  8. Ça me fait drôle de voir cette "tendance no bra"! Pour moi ça n'a jamais été une obligation ni même une habitude, malgré l'éducation et la société où c'est le cas. Même au collège mes ""potes"" me regardaient de travers à cause de ça xD J'ai la chance de ne m'être jamais complexée sur mon A (ça, c'est petit!) et j'essaie de convertir ma mère qui m'envie sur ça, mais c'est dur haha
    Sinon pour info il a été prouvé que le soutif ne permet pas de garder les seins fermes, bien au contraire: on a un "muscle" (ou tendon enfin un truc) qui permet au sein de ne pas tomber, avec le soutif, celui-ci ne sert à rien et ne travaille plus résultat on enlève le soutif et les seins tombent. Donc si on veut pas que les seins tombent (bon pour ma taille perso c'est pas pour cette raison que je n'en mets pas) faut pas, en mettre. Après je comprends pour les poitrines plus imposantes que ça soit gênant de ne pas avoir de maintien au quotidien :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est top de ne t'être jamais sentie obligée :)
      Oui j'ai vu la même info que toi !

      Supprimer
  9. Je suis completement d'accord avec toi! Je ne porte presque plus de soutien-gorge depuis presque deux ans et je me sens tellement bien. Je dis presque car parfois, suivant les vetements que je porte, si je suis au travail, je mets une petite brassiere, par pudeur et pour eviter les commentaires desobilgeants (je bosse dans un environnement tres masculin!). PS: j'attends ton livre avec impatience :) xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà la pudeur peut rester présente dans certaines situations puisque ça se voit quand on porte pas de soutien gorge...

      Supprimer
  10. Hello Manon.
    Je rentre de voyage et pour moi, avion = no bra
    Lorsque je rentre du boulot = no bra
    Le dimanche = no bra

    La seule chose qui me retienne, c'est le fait que mes nénés, tout en poire, laissent apercevoir un morceau de téton à travers le tissus de mes vêtements. Je ne trouve pas ça esthétique. Par contre, avec un sweat ou autre, pas de scrupule, on libère les nénés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, moi c'est un peu pareil mais j'essaye justement de passer au dessus du niveau de l'esthétique... pas toujours facile !

      Supprimer
  11. Hello ma belle !

    Ton article fait plaisir à lire. Beaucoup se sentent mal à l'aise de ne pas porter de soutien-gorge et je faisais partie de ce nombre de filles qui allait presque jusqu'à complexer. Mais depuis quelques semaines et sur un simple coup de tête, j'ai lâché cet élément qui compresse notre poitrine au quotidien. Adieux les soutien-gorge et bonjour la liberté !
    J'en porte tout de même de temps en temps, suivant les tenues (parfois ça fait jolie) ou en cas de nécessité (médecin) mais no obligation, et j'adore !

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  12. Sarha de watchourworld4/04/2018

    Très chouette billet :) nipple's free je suis d'accord. Je n'en met plus depuis 3 ans et demi je dirai, j'ai hâte de lire si tu nous fais un retour pour le #summernobraetpuisvoila mais me concernant j'ai du mal. Mais je met des sous tif sans armature et en mode maillot de bain triangle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah je ferai un update à la fin de l'été !

      Supprimer
  13. J'ai eu la même sensation! Je me rendais compte que je ressentais de plus en plus cette pression sur ma cage thoracique et que je ne parvenais plus à respirer. Il m'arrivait d'aller aux toilettes en pleine journée de cours pour retirer mon soutien et le mettre dans mon sac. Un jour d'été, lors d'un examen de passage, j'ai décidé de porter une robe et de ne pas porter de soutien. La réaction a été assez rapide, mes tétons pointaient et un gars de ma classe ne s'est pas gêné pour me faire la remarque. Rien à cirer, j'ai continué à ne pas porter de soutien-gorge. Au début, lors de certains moments délicats (job étudiant, rencontres, etc.) j'en portais encore mais maintenant je n'en porte plus du tout. Ca va faire bientôt 2 ans maintenant et je m'en porte plutôt bien, bien mieux même ! J'ai même une amie (qui a tendance à analyser ses amies de la tête aux pieds pour voir si elles sont bien habillées) qui n'a pas remarqué jusqu'à la semaine passée que je n'en portais plus. Du coup, tu vois, il ne faut pas vraiment s'inquiéter :) Et si ça te gêne de trop, il y a toujours moyen de s'arranger avec un vêtement ou l'autre.

    Je dois avouer par contre que lors qu'un vêtement est beaucoup trop léger/transparent, j'ai tendance à mettre un débardeur super léger en dessous, histoire que ça soit moins flagrant. Chacun sa technique ;)

    J'espère que ne plus porter de soutien te feras encore autant de bien qu'à moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour ton retour très intéressant !!
      C'est dingue cette sensation soudaine d'avoir BESOIN de s'en passer :)

      Supprimer
  14. Je ne supporte plus l'épaisseur des soutien-gorges non plus.. mais je n'ose pas le "no-bra" pour le moment à cause du travail (je suis prof)... Ma parade: le triangle, dentelle, sans armature, je me sens bien dedans, sans être étouffée, le bon compromis pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui en étant prof, je peux comprendre que ça puisse être plus délicat... Devant un public je ne pense pas que j'oserai !
      Mais oui, déjà arrêter les armatures et le rembourrage, ça change tout !

      Supprimer
  15. ça va faire bientôt 3 ans que je n'en porte plus du tout meme pas pour les rendez vous médicaux. Mettre un maillot de bain c'est difficile à supporter pour moi. au début j'avais l'impression que tout le monde le savais mais ça fait bien longtemps que je me suis rendu compte que personne ne s'en rend compte.
    Une grossesse et un allaitement plus tard mes seins ne tombent toujours pas à mes pieds et sont en meilleurs formes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Vive les seins libres !

      Supprimer
  16. Ahahah j'ai adoré cet article, merci 😉
    Je ne porte plus de soutif la journée lorsque je suis chez moi, en effet, quelle libération !
    J'aimerai pouvoir le faire tout le temps mais j'aime porter des décolletés et ce n'est pas forcément compatible 😉
    J'ai aussi lu dans un article scientifique (il y a un moment et je ne me souviens plus où malheureusement) que le soutien-gorges détend la peau et provoque plus l'effet "gant de toilette" que si les seins restent nus; alors pourquoi s'en priver finalement 😉

    RépondreSupprimer
  17. A 68 ans, mes seins sont "vides" et tombent .... ou la la ! mais j'avoue qu'à la maison, je n'en mets pas ou plus. Quand je sors, j'en mets un très souple, sans armature (je fais tout de même un 95E.
    Voilà, c'est bien de s'affranchir !

    RépondreSupprimer
  18. Je n'en porte plus non plus depuis 3 ans maintenant. Un jour mon mari m'a lancé un défi, sortir sans de soutien-gorge! J'ai relevé le défi et en fait j'ai adoré cette sensation, ne pas être oppressée. Petit à petit, j'ai commencé à moins en mettre puis à ne plus en mettre du tout, été comme hiver. Je n'en porte même pas lors des rendez-vous médicaux maintenant et cela ne me dérange plus. Et pourtant je n'ai pas une petite poitrine (95D). C'est une belle liberté!

    RépondreSupprimer
  19. Très chouette article :)
    Je n'ai pas suivi la tendance (je n'aime pas ça non plus), c'est une amie à moi qui m'a encouragée à ne plus en porter. Cela fait deux ans. Je n'ai pas une grosse poitrine, mais je peux dire, qu'outre la sensation de liberté, mes seins sont bien plus beaux maintenant : comme expliqué plus haut, sans soutien-gorge, les seins sont obligés de travailler. Résultat : ils sont plus fermes et sont même un peu remontés (idem pour mon amie qui elle a une forte poitrine).
    Pour les "tétons qui pointent"... c'est gênant, c'est sûr, à cause du regard des hommes (et celui pas très bienveillant des femmes). Je porte donc sous mes hauts trop fins un top très léger, et en été une brassière qui comprime nettement moins.
    Vive les seins libres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le regard des autres restent parfois un problème ! Mais ça viendra à force !

      Supprimer
  20. Je suis l'heureuse (ou pas) propriétaire d'un généreux 75F naturel. (et IMC normal) voilà 2 ans et 5 mois que j'ai laissés tombé le soutif. Mes seins ne sont pas aux genoux et je m'en porte très bien! D'ailleurs ils se sont raffermis même si Jojo et Coco ne seront jamais ronds et hauts (à moins de les gonfler à l’hélium? ;) ) ils vivent leurs vie libre et me le rendent bien. J'ai moins mal aux dos, moins les épaules qui tirent et creusent et ça à donné du pap's à ma vie de couple (et ça c'était pas prévu :p ) Comme toi, j'en porte seulement si j'ai des obligations comme l'ostéo, la kiné ou le médecin voir sous certains vêtements quand ça fait plus joli. Je passe 95% du temps sans soutif et je le vis bien ^^ Je n'en porte pas non plus pour le travail mais j'ai une grosse blouse bien épaisse à mettre pas dessus mes fringues donc ça aide pas mal.

    Pour les tétons qui pointent, je fais avec, de toute manière ça se voyait déjà avant... donc moi ça ne m'embête pas. (et puis flute c'est naturel et ça ne se contrôle pas!)

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus les tétons qui pointent ça ne me dérange pas ! comme tu dis, c'est naturel !

      Supprimer
  21. Ici depuis peu egalement enfin non mais c'etait a temps partiel j'en mettais pour allez au boulot mais quand je rentrais hop enlever je me sentais comprimé et je n'ai absolument pas ete influencée. Et puis fin janvier j'ai abcès qui était au niveau de la baleine a grossi grossi je ne pouvais plus rien mettre ni bouger d'ailleurs j'ai donc fini au urgence (c'est con quand meme d'en arrivée là) j'ai ete arrêter deux semaine pourquoi a cause de se put*** de soutif qu'on te dit qu'il faut porter quand tes jeunes. Depuid mon soucis je n'en mets plus du tout exception grosse sortie mais c'est tres rare et je n'est plus ces douleur musculaire que j'avais dans les seins lorsque j'en portais. Aujourd'hui mes seins respire. J'ai une fille rn âge d'en porter et elle sait tres bien qu'elle n'est absolument pas obligé de le faire je lui ai meme dit que sa n'était pas bon et puis elle a bien vu ma douleur donc elle en porte rarement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le partage ! Clairement ton corps a parlé ! C'est super :)

      Supprimer
  22. Avec l'arrivée de la ménopause, plusieurs irritants ont prit le bord et le soutien-gorge aura été un des premiers. Je refais tranquillement ma garde-robe en fonction de ce nouveau choix. Vive les motifs pour distraire l'oeil. Même avec un 38D, j'ai rendu la liberté à mes seins. Avec le temps, ils reprennent de la fermeté et moi, je me sens beaucoup mieux!!

    RépondreSupprimer
  23. Anonyme4/17/2018

    Ça c'est une excellente initiative ! Cela fait maintenant 2 ans que je ne porte plus de soutient gorge et ce qui est drôle c'est que j'ai du regarder la même émission que toi ! Sa ma ouvert l'esprit d'un coup, je me suis dit pas obligatoire alors pourquoi ce torturer ? J'ai eu quelques douleur au début et mes petits seins (85B) ont même un peu grossit, miracle ! J'avoue que l'été je ne me promène pas avec des débardeurs très distendus mais je résiste, je travaille en chemise et vus qu'elle est un peu transparente je met un débardeur noir et personne ne voit rien. Savourer la liberté de s'étirer à n'importe quelle moment de la journée et respirant à plein poumon, ça c'est que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  24. Nous ça fait deux ans qu'on a arrêté d'en porter. On en avait tellement marre, et puis c'était bien pratique pour gagner un peu de place dans le sac à dos... Comme tu le dis certaines circonstances font que parfois nous devons en mettre (surtout quand nous voyageons dans des pays où les femmes doivent être couvertes), mais c'est à chaque fois une épreuve très pénible qui nous inconforte beaucoup ! En plus, on ne prend que des soutifs sans coque pour plus de confort...

    RépondreSupprimer
  25. Des études médicales sur le soutien gorge que peu de gens connaissent… (Site en construction mais des pages déjà opérationnelles)
    http://www.soutiengorge.info

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour ,j'en ai très peu mis dans ma vie des soutifs , et chaque fois élancements pendant et après , j'ai 60 ans, mes seins sont toujours jolis et aucune sensation désagréable ; ces trucs , surtout à baleines sont reconnus entraver les circulations sanguines , lymphatiques , et favoriser les maladies ,et sans oublier de la même importance , faites attention aux déos que vous employez , un tas de cellules lymphatiques sont concentrées dans l'aisselle et prêtes à absorber tout ce qu'on y dépose , voici

    RépondreSupprimer
  27. Agée de 68 ans, je ne porte jamais de "soutien pour seins" depuis des décennies, Ces dames oublient que le port du soutien gorge empêche le bon développement des seins, d'autre part, c'est la mode qui a profité de la naïveté de ces dames pour prouver le port du soutien gorge. A méditer.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)