c'est quoi "le dead stock" ?

by - 1/24/2018

c-est-quoi-un-dead-stock.jpg

Aujourd'hui, je vous parle d'un terme que j'ai découvert récemment en suivant une marque que j'aime beaucoup. Je me suis dit que j'allais vous parler du principe du "dead stock" dans l'article sur cette marque, et puis je me suis rendue compte que c'était trop complexe et important pour noyer le poisson. Depuis quelques temps, beaucoup de marques (notamment américaine) se disent éco-friendly car elles utilisent des stocks morts ou des stocks qui ne sont plus utilisés (destinés à la poubelle). Alors greenwashing ou pas ? Je pense que chacun peut se faire une opinion. Je vous donne ma réponse tout de suite NON, ce n'est pas du greenwashing si et seulement si... Je vous explique !

C'est quoi "le dead stock" ? 
Le "dead stock" c'est un reste de production. Je vous donne un exemple tout con, une grande marque de fast fashion veut un tissu fleuri bleu et vert, ils le font fabriquer et se rendent compte qu'une marque concurrente a sorti le même. Ou alors une marque a demandé une trop grande quantité de tissu et hop le surplus part à la poubelle. Ou alors le tissu commandé est sorti rouge écarlate alors qu'il fallait un rouge sang. Vous voyez l'idée ? Ce genre de choses, nous consommateurs, on ne le voit / sait pas. Que faire de ces productions inutiles ? Souvent ce sont des stocks trop petits pour intéressés des grosses entreprises donc de jeunes designers se jettent sur l'occasion pour lancer une marque sans acheter des tonnes de tissu. Jusque là, tout va bien. La boucle est bouclée !

Le problème
J'ai lu quelques articles, je vous les mettrai à la fin de celui-ci. En gros, les usines se gaveraient bien sur l'histoire. En mode, ils produisent plus, vendent une quantité au prix fort (aux grosses entreprises) et une quantité au prix faible (petits créateurs), ça leur permet de produire plus et donc d'amortir les coûts. C'est la quantité qui permet aux usines (tous les secteurs du monde confondus) d'être rentable. Donc, il y aurait une notion de gaspillage volontaire...
Autre problème, ce serait souvent du tissu de mauvaise qualité (car grosse production, fast-fashion et tout ce qui s'en suit) donc même si les jeunes créateurs achètent ces tissus, ça n'en fera pas des pièces incroyables derrière.
Mais j'ai lu que parfois on peut tomber sur des pépites. Par exemple Gucci interdit l'usage de ces vieux stocks pendant 10 ans, au bout de 10 ans, tu peux les acheter (bon après l'aspect stockage doit coûter cher donc ça m'étonne un peu). Gucci un jour, Gucci toujours ! 
Un autre dernier soucis, celui qui m'embête le plus : il est apparemment difficile d'avoir des infos sur les tissus. Ce qui les composent notamment. Perturbateurs endocriniens, bonjour ! 
Vous connaissez maintenant les problèmes majeurs que j'ai trouvé lors de mes recherches. Bien sûr, ça ne fait pas rêver MAIS j'aime voir du bien là où on croit voir le pire. Parce que n'oublions pas que le pire sont dans nos centres commerciaux derrière de grosses enseignes. 

Pourquoi je trouve ça bien ?
Ok, les usines peuvent abuser. Ok, ça peut être de la mauvaise qualité (on parle du tissu, pas de la confection) et peut-être avec des produits pas cool. Avocat du diable, bonjour. Mais ça reste AUJOURD'HUI, j'insiste sur le aujourd'hui, une solution. Il y a les solutions de demain : détruire la fast-fashion. Et les solutions d'aujourd'hui : réduire l'impact de la fast-fashion. Justement, le dead-stock peut peut-être réduire cet impact. Dans l'un des articles que j'ai lu, j'ai vu que 15 millions de tonnes de textile sont jetés par an aux US et seulement 15% sont recyclés (petite dédicace à H&M qui brule ses invendus). Chaque geste fait pour lutter contre le gaspillage est bon à prendre. Vendre ce dead-stock à de jeunes marques qui vont parler de responsabilité dans leur démarche, je trouve ça plutôt bien. Pourquoi ?
- Une jeune marque, c'est une personne qui se sort les doigts du cul, c'est une petite structure. Je préfère donner de l'argent à une personne qui y va avec son coeur et qui créé / fait quelque chose par lui-même. 
- Parler de démarche éthique est une bonne chose aussi. Plus les marques adopteront une voix de "on fait gaffe, on est petit", plus les gens se diront que les GROS ont peut-être un impact négatif. Ah, en fait ! 
- Le dead-stock ne garantit que de petites séries. Je pense que c'est important de remettre de la série limitée (la vraie) dans la mode. Si on voit quelque chose de beau sur quelqu'un, on se dit immédiatement qu'on peut avoir le même. Ça pousse à la consommation. La série limitée (comme la seconde main) force à arrêter de vouloir comme l'autre. Vous me suivez ? 

Je vais sans doute en laisser certains septiques mais je trouve qu'utiliser des stocks destinés à... rien, c'est pas pire / pas mieux que de faire pousser du coton (même bio) encore et encore. Je suis aussi convaincue que plus il y aura d'alternatives aux grandes marques, plus elles souffriront. Je vous parlerai bientôt de la marque Jeu Illimité, et clairement je préfère donner mon argent à cette marque. 

Voilà ! J'espère que cet article vous aura intéressé. J'ai adoré m'intéresser au sujet. Je crois que la transition écologique du textile me passionne. C'est un sujet qui me rend optimiste car il y a tant de choses à découvrir et d'alternatives déjà possibles. 

xx

Quelques articles : 
why fashion made with deadstock fabric is really just greenwashing
IS DEADSTOCK THE FUTURE OF SUSTAINABLE FASHION?

You May Also Like

12 commentaires

  1. Merci pour cet article, c'est intéressant ! Je découvre à la fois le concept et les tenants et aboutissants, merci pour ce travail !

    RépondreSupprimer
  2. Article très intéressant.
    Je connaissais le principe des marque eco friendly, l'utilisation des fins de stock de tissus mais tu m'en apprends d'avantage. Merci beaucoup ;)

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme1/25/2018

    Je découvre ce concept. Enfin, j'avais déjà entendu parler de quelques personnes qui demandaient le surplus de production aux usines, mais je pensais que c'était beaucoup plus marginal que ça !
    Dans l'ensemble je suis d'accord avec tout ce que tu dis, tant dans les "pour" que les "contre". Ma réserve se place dans l'avenir, comme tout ce qui est "green tendance" ça risque de se développer et j'ai peur que les industriels se servent trop de se terme de dead stock (qui ne le serait plus)... En l'état actuel des choses ça reste une bonne proposition pour les industriels et les petits créateurs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire :)
      Je suis tout à fait en phase avec toi, les limites c'est le futur et la sur-exploitation de ce terme. Tant que ça aide de jeunes marques à se lancer face aux "gros" de la mode, ok mais il ne faut pas que ça devienne du green washing... Je pense qu'on saura le repérer !

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout le concept mais ça vaut la mieux de s'y intéresser. Comme tu le dis c'est une bonne chose d'utiliser les surplus de tissus mais il ne faut pas que cela devienne un business et que lesdits surplus ne le soit plus réellement.

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien tu vois, je découvre un truc ! Je pensais que tout les surplus de tissus étaient fournis aux marques qui les commandaient (vu qu'elles avaient payé) et qu'après, elles les détruisaient car elles n'aiment jamais que ça atterrisse chez les autres.
    Je connaissais juste les créations d'ASOS et Urban Outfitters qui étaient réalisées à partir de pièces vintage mais c'est tout (bon, j'imagine que ce ne sont pas les seules à faire ça mais je trouve que l'idée de donner une seconde vie à un vêtement est toujours intéressante).

    En tout cas, c'était très instructif donc merci :)

    Manon

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article, c'est intéressant sur lequel je suis tout a fait d'accord. J'ai une marque moi même et j'utilise les surproductions des grandes marques ( dont Gucci ). Je te donnerai des détails si tu veux te plonger encore plus sur le sujet. Sara Concetti ( Piccolo Made in Italy )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sara pour ton commentaire ! c'est top d'utiliser des matières premières comme ça ! Bravo à toi !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)