vendredi 17 novembre 2017

comment faire le tri dans son dressing ?

faire-le-tri-dans-dressing.jpg
Ah les amis, cet article, ce n'est pas rien ! Bien au contraire car je crois qu'aujourd'hui je peux dire que je suis une experte en tri pour les fringues. Comment faire le tri dans son dressing ? Ça va faire plus d'un an que je pratique. Un an de tri régulier. J'ai opéré les différentes étapes, les différents types de tris pour arriver aujourd'hui à quelque chose de cohérent et surtout pour vous donner des bons conseils. Il y a plein d'articles sur le sujet, je ne vous dis pas que celui-ci sera meilleur MAIS je pense que je peux vous emmener loin dans la démarche. Je vais vous présenter 3 étapes de tri. J'ai nommé moi-même ces tris. Je précise.
  • Le tri simple
Le tri simple, c'est ce qu'on entend la plupart du temps. En gros, vous vous mettez face à votre penderie et vous sortez TOUS vos vêtements. L'idée est de mettre de côté les vêtements qui ne vous vont pas : taille, forme, usure, goût. Il n'est pas utile par exemple de garder un jean qui flotte sur vous ou alors de conserver un pull qui a largement fait son temps. C'est assez simple car ce sont souvent les vieilles choses ou alors les vêtements que avez acheté par erreur, pensant que vous alliez rentrer dedans une fois qu'il se serait détendu ou pensant que vous alliez réussir à associer cette couleur avec le reste... 

On garde : tous les vêtements qui vous vont, que vous aimez et qui sont en bon état
On recycle : tous les vêtements abîmés, trop petits ou trop grands, que vous n'aimez pas
  • Le tri honnête
J'appelle le tri honnête, le tri qui fait un peu plus mal. Par exemple, j'avais dans mon dressing des pièces que je trouvais superbe. Notamment une veste en jean sans manches (trop stylée). Le problème est que je n'avais aucune idée de comment la porter. Alors elle restait là, dans mon dressing. Elle participait à la beauté de ces vêtements alignés et cool (après le tri simple, le dressing commence à avoir de la gueule). Le tri honnête va être le moment de vous séparer des vêtements que vous aimez, que vous aimeriez porter mais qui ne vont pas avec votre style ou votre quotidien. Les vêtements dépendent de nous (notre style, nos goûts, notre taille) mais aussi de l'environnement dans lequel on évolue (météo, usages). C'est là où le coeur saigne un peu parce qu'on a beau avoir des trucs super, il faut reconnaître que le "au cas où" ne viendra pas. 

On garde : tous les vêtements qu'on porte au quotidien et qui s'adapte à notre vie
On vend : tous les vêtements en bon état qu'on garde sans porter

C'est à cette étape que les vide-dressings sont super intéressants ! Car vos pièces de votre tri honnête peuvent correspondre tout à fait à quelqu'un d'autre. Certains aiment les pantalons mais ne portent que des robes et vice-versa. 
  • Le tri engagé
C'est, selon moi, le dernier niveau ! Après avoir fait le tri simple et le tri honnête, on s'embarque dans quelque chose de plus profond et plus fort (je parle pour les personnes qui aiment s'habiller, qui aiment la mode). C'est le début de l'approche minimaliste dans un sens. L'idée est de rationaliser. Vous avez 10 manteaux. Est-ce que 5 ne seraient pas LARGEMENT suffisants ? Vous avez 15 paires de chaussures, est-ce que 7 ne seraient pas AMPLEMENT suffisantes ? Vous me suivez ? Après avoir tout décortiqué des choses qui ne vous vont plus, que vous n'aimez plus, que vous ne portez pas. Ici, on va chercher à avoir l'essentiel. Avoir moins de choix. Personnellement, j'en suis à cette étape. Il faut un peu de temps car, par exemple, c'est facile de se dire "je garde ça et ça" mais dans les faits, il vaut mieux tester sa penderie. Comme je vais tester la mienne cette année : quel manteau est vraiment le plus chaud / pratique ? Quelle paire de chaussures est fiable et modulable selon les occasions ? Je pense qu'il ne faut pas le faire hors saison, car on risque de se projeter sur des pièces pas toujours adaptées. Et se laisser influencer sur les prix également : ce pull m'a coûté 100€, je ne peux pas m'en défaire. S'il vous le portez et qu'il ne vous tient pas chaud, il va vite aller rejoindre la pile de "je ne veux plus". 

On garde : ce dont on a besoin !
On vend / donne : le reste ! 

J'espère que cet article vous aura plu et vous aura apporté des solutions. Sachez que depuis que je fais le tri dans mes placards, je n'ai JAMAIS regretté d'avoir donné / vendu une pièce. JAMAIS ! Ce ne sont que des fringues. J'en profite aussi pour vous annoncer qu'avec Le Petit Monde d'Elodie, on organise un vide-dressing à Brest le 25/11 prochain. Autant vous dire qu'il n'y aura que les pépites de mon dressing !! N'hésitez pas à partager l'info avec vos amis brestois ! Il y aura des vêtements pour femme, pour homme et des bouquins. C'est au BEAJ KAFE. Bref, toutes les infos ICI

xx

18 commentaires:

  1. Comme d'habitude, article au top, excellente analyse. Moi aussi je suis dans ma phase tri engagé pour mon dressing... au bout de deux ans de "travail"! Je confirme, c'est très long comme travail, il faut tester sans arrêt, et puis laisser ses réflexions mûrirent, tout en prenant en compte aussi nos changements de goût et de style. Avec le temps, sur ce plan aussi on évolue, on finit par construire son style personnel en ne cherchant plus à ressembler à d'autres ni à copier à l'identique le style des autres, et à la limite en arrivant à juste s'en inspirer... C'est vraiment un véritable travail sur soi et une recherche de "son vrai soi" !
    Et comme je propose le tri de garde-robe dans mon activité propre (je te l'avais dit je crois), c'est intéressant, je me rends compte que ce que je propose est le tri honnête, certain.e.s de mes client.e.s ont fait leur tri simple mais il leur manque mon coup de pouce pour réussir à atteindre ce tri honnête... Et d'autres n'ont fait aucun tri donc là, c'est double travail, tri simple + tri honnête à réaliser... Bref, merci pour cette belle analyse Manon ! Belle journée à toi ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci !
      Je ne savais pas que tu aidais les personnes à faire du tri chez elle : le job de mes rêves ! je savais pas qu'on pouvait en faire un métier en fait... :-)
      Belle journée aussi !

      Supprimer
    2. Si c'est le métier de conseillère en image en fait, ça fait partie de mes tâches en fait, mais voilà pourquoi pas le proposer aussi par chez toi ? ;-) Je pense que tu es tout à fait apte à en faire ton métier...
      En tout cas, si tu as envie qu'on en discute, n'hésite pas à me contacter par mail ou via FB en MP.
      Belle journée Manon.

      Hélène Rudermann

      Supprimer
    3. Aaaah ok c'est toi Hélène !
      Cool :-) Bah écoute j'y penserai parce que je trouve ça génial...
      Merci !

      Supprimer
    4. Haha oui c'est moi, je suis démasquée !
      Pas de souci, et moi aussi le fait d'échanger sur le sujet, ça me permet d'évoluer. L'entraide, y'a que ça de vrai :-)
      Au plaisir, @+ !

      Supprimer
  2. Article au top ! J'en suis à la fin du tri honnête. Pas facile

    RépondreSupprimer
  3. Hello ! J'ai bien du mal a passer l'étape du tri honnête. J'essaye... j'ai une technique pour m'en séparer progressivement: je prête mes fringues à ma mère ou ma soeur. ;) Prochaine étape, le tri engagé !
    https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahah excellent ! Oui c'est pas mal pour se détacher sans trop de risque...

      Supprimer
  4. Coucou, j'avais déjà répondu en partie sur fb, mais pour le tri final, je le ferai quand j'aurai l'argent pour acheter tout un trousseau ( du beau, du costaud, de l’éthique)
    De toutes façons par on travail, je n'ai pas besoin de belles tenues ( j'en aurait une pour quand je sortirai et point!)

    Bisous
    Clém

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clem, merci pour ton commentaire ! Oui il faut voir les choses comme ça, avoir un beau trousseau et on s'arrête là (si on peut ahah).

      Supprimer
  5. Article au top, straight to the point, et pourtant plein de sens et super logique! Merci Manon, encore une victoire de canard!

    RépondreSupprimer
  6. Super article ! Après c'est vrai que la phase "tri honnête" n'est pas forcément la plus évidente, mais au final une fois débarrassé de certaines pièces, on se rend compte que finalement elles ne servaient pas à grand chose. En tout cas merci à toi de partager tes conseils :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clarisse !
      Oui en fait tant qu'on ne l'a pas fait ça peut faire peur, c'est pour ça il faut prendre son temps. Et un jour tu te dis allez zouh ! je fais le VRAI vide !

      Supprimer
  7. Qui a 15 manteaux ? Bon pour l'hiver j'avoue j'en ai 4, j'avais racheté un manteau noir l'année dernière car le mien avait bien 7/8 ans et faisait miteux... Mais le nouveau est moins chaud que l'ancien. Du coup je n'ai jeté ni l'ancien, ni un que j'aimais moins mais que je garde quand même. Pour le reste de ma penderie, comme dit sous ta vidéo YouTube, je ne dois acheter et donc donner qu'une grosse dizaine de vêtements par an. Donc je suis sur une base solide de vêtements. Je suis actuellement enceinte, dans les faits je n'ai pas encore besoin de vêtements spécifiques... Mais j'ai la fièvre acheteuse (pas assouvie trop, juste une commande). Mais surtout je me dis que je ferai un tri après, là j'aime l'idée d'avoir tous mes vêtements pour justement le au cas où... Plutôt certain... Que je vais devenir une baleine Ahah.

    RépondreSupprimer
  8. bon ce weekend je me lance dans le tri simple !!! :)

    RépondreSupprimer
  9. Je vais essayer de suivre tous ces conseils, j'ai essayé de vendre plein de vêtements mais ça prend tellement de temps pour au final peu de ventes donc je pense que je préfère donner. Mais moi qui fait toujours yoyo en plus niveau poids je garde toujours des vêtements "au cas où" donc l'armoise est bien pleine :/ !!

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)