vendredi 18 mai 2018

Fair Fashion : organic basics

organic-basics-bra-black.jpg Je suis heureuse de vous présenter une nouvelle marque de mode éthique : organic basics. Spécialisée dans les sous-vêtements basiques, Organic Basics propose des pièces fabriquées en coton bio (avec un peu d'élasthanne pour la tenue) ou en matière technique (SilverTech). Je n'ai pas testé la matière technique donc je ne vous en parlerai pas. Je vais vous parler des sous-vêtements en coton bio et des chaussettes pour homme qu'Ewen a testé. Je précise que j'ai reçu ces produits gratuitement pour vous en parler. 

mercredi 16 mai 2018

comment vendre sur Vinted et être une bonne vendeuse

conseils-vendre-sur-vinted.jpg
Cet article est valable pour toutes les plateformes de vente en ligne de particulier à particulier, mais je fais référence à Vinted qui a clairement besoin de conseils. En toute modestie. Je vends depuis presque deux ans. Je ne vends pas tout le temps mais en tout cas, ça m'a aidé à écouler une bonne partie de mon dressing. Après vous avoir donner mes astuces pour acheter en toute sécurité, je vous parle maintenant de la vente. Des petits gestes simples peuvent vous permettre de vendre plus vite et surtout de valoriser le commerce de la seconde main

lundi 14 mai 2018

Lecture #91

ovidie-porno-manifesto.jpg
Lors du week-end du 1er mai, j'ai BEAUCOUP lu. Autant ces derniers temps, je traînais la pâte pour lire, autant durant ce week-end, j'ai eu un vrai besoin de m'inspirer et de lire des livres que j'avais envie de lire. L'autre jour, en allant dans une librairie rennaise présenter mon livre (sans suite), je suis tombée sur ce livre de Ovidie. Porno Manifesto date de 2002. Je le dis, car je m'en suis rendue compte à la fin et ça change la donne. Le livre était présenté en mode "pas si vieux que ça". Bref. Pourquoi j'ai acheté ce livre ? Depuis mon amour incroyable pour Jessie Andrews (ex star du porno), je m'intéresse à cet univers qui incarne le Mal absolu pour notre société bien judéo-chrétienne. Quand je vois Jessie Andrews, j'ai dû mal à me dire que l'industrie du porno est plus trash que l'industrie du cinéma (affaire Weinstein, bonjour). Sans tout mélanger, j'avais envie d'avoir l'avis d'une professionnelle du milieu, qui plus est féministe. Du moins, d'un certain genre.